Accueil > Spectacles > Ballets > Maurice Béjart - Carnets Tchekhov

Maurice Béjart - Carnets Tchekhov

Du 9 au 11 mars 2007


Après avoir travaillé sur un monologue de Tchekhov, certains élèves de l’Atelier-Rudra ont souhaité, en découvrant ses Carnets, pénétrer plus avant dans l’âme de cet auteur passionné. Etonnant charivari, pêle-mêle sans pareil, ces Carnets sont étonnants.

Danseur, chorégraphe, metteur en scène, réalisateur, écrivain… Maurice Béjart a fêté en 2004 ses 50 ans de direction de compagnies.

Son œuvre éclectique, foisonnante, imprégnée d’un cosmopolitisme culturel, a fait de lui une figure du renouveau de la danse, qui perdure depuis la création du Sacre du Printemps.

Son sens de la transmission l’a amené à créer plusieurs écoles à travers le monde, dont l’Ecole-Atelier Rudra à Lausanne en 1992, établissement pluridisciplinaire, dont la danse est la base, mais une danse sans cesse questionnée par le cortège des arts, musique, théâtre ou arts martiaux.

Après avoir travaillé sur un monologue de Tchekhov, certains élèves de l’Atelier-Rudra ont souhaité, en découvrant ses Carnets, pénétrer plus avant dans l’âme de cet auteur passionné. Etonnant charivari, pêle-mêle sans pareil, ces Carnets sont étonnants. Ici une nouvelle balbutiée, là un laboratoire de mots inventés, ailleurs des propos saisis sur le vif. Une pléiade d’instantanés où l’auteur annote jour après jour ses idées...

Neuf danseurs, avec la complicité d’un comédien et d’une pianiste, se sont imprégnés de l’esprit de Tchekhov, s’amusant même à faire des clins d’œils à d’autres de ses œuvres. En guide éclairé, Maurice Béjart les a conduits à réaliser un travail théâtral et chorégraphique qui perce l’intimité d’un auteur aussi caustique qu’impitoyablement drôle.

Livres de Tchekhov chez slavika.com

La saison dernière, l’Ecole-Atelier-Rudra Lausanne (sous la direction de Michel Gascard) a réalisé un spectacle inspiré par l’oeuvre de Tchekhov, Les Méfaits du Tabac. Ce fut non seulement un grand succès mais ce travail a permis aux élèves un premier pas dans la direction de l’âme russe à travers le texte de Tchekhov, bien sûr, mais aussi de la danse, du chant et de la pantomime. Eiji Mihara participait à la pièce en tant qu’acteur.

Cette saison, les élèves de deuxième année, dans un groupe plus restreint, ont essayé de réaliser un travail qui les fasse pénétrer encore plus profondément dans le monde de Tchekhov et dans l’âme russe à la fin du XIXème siècle.

En partant des Carnets, où l’auteur annote jour après jour des idées, des scénarios, des projets de pièces, des histoires humoristiques ou des événements politiques. Parfois trois mots seulement vous font rire et sursauter, souvent quelques pages évoquent tout un spectacle et l’on peut sur cette base faire un véritable travail théâtral.

En plus des Carnets, le groupe sur une balançoire entre le comique et le tragique s’amuse avec deux pièces très différentes : Tragédien malgré lui et La Mouette, le chef d’oeuvre de Tchekhov.

Nous remercions, François Regnault, conseiller théâtral à la Comédie Française, pour son aide si précieuse aux comédiens. Pianiste, Svetlana Bally-Andreeva.

Maurice Béjart - Carnets-Tchekhov
Théâtre Suresnes - Jean Vilar
16, place Stalingrad
92150 Suresnes



L'histoire est encore plus rancunière que les hommes. Nicolaï Karamzine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0