Accueil > Livres > Le Roman de l’espionnage de Vladimir Fédorovski

Le Roman de l’espionnage de Vladimir Fédorovski

Paru le 18/08/2011


La rentrée littéraire est marquée par un nouveau roman de Vladimir Fédorovski, écrivain d’origine russe le plus édité en France, qui publie ici son vingt-septième ouvrage.

Sorge, les "cinq de Cambridge", Farewell, le colonel Boris... Ces personnages de l’ombre, figures mythiques du renseignement, ont changé le cours de l’Histoire.

Quel fut leur rôle pendant la révolution russe, la Deuxième Guerre mondiale, et surtout pendant la guerre froide ? Quelle était la stratégie secrète de Gorbatchev lors de la chute du mur de Berlin ? Comment la "taupe" du KGB a-t-elle saboté le coup d’Etat de Moscou qui sonna, il y a vingt ans, en août 1991, le glas de l’URSS ? Pour la première fois, Vladimir Fédorovski, qui fut au centre des événements majeurs du XXe siècle, notamment comme promoteur de la perestroïka, dévoile les faces cachées de cette période charnière.

Document historique inédit, Le Roman de l’espionnage est aussi un livre d’actualité : Poutine, ancien espion, y apparaît tel un James Bond dirigeant la Russie d’aujourd’hui avec les méthodes des services secrets, et Anna Chapman y fait figure de Mata Hari des temps modernes pénétrant l’Administration américaine.

Mais ces pages invitent également le lecteur à l’évasion, car la vie trépidante de ces agents secrets fut marquée par la recherche de l’amour absolu, au-delà des machinations d’Etat, des déchirements psychologiques et de l’ivresse du pouvoir...

- Broché
- Paru le : 18/08/2011
- Editeur : Rocher (Editions du)
- Collection : Le roman des lieux et destins
- ISBN : 978-2-268-07169-5
- EAN : 9782268071695
- Nb. de pages : 268 pages.

Vladimir Fédorovski

Ses livres, écrits en français, ont reçu huit prix littéraires (notamment Le Roman de Saint-Pétersbourg et Le Roman du Kremlin). Il dirige aux éditions du Rocher la collection emblématique "Le roman des lieux et destins magiques".





comments powered by Disqus

Le vin est innocent, l'ivrogne seul est coupable. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0