Accueil > Cinéma Russe > Le cinéma russe au Festival de Cannes 2006

Le cinéma russe au Festival de Cannes 2006

Du 17 mai au vendredi 28 mai 2006


Alors qu’Eisenstein sera mis à l’honneur à l’occasion d’une exposition (et de l’affiche d’Un certain Regard), les nouveaux talents seront repérés par ce grand du cinéma russe. Grand prix du jury en 1979 (Sibiriada), trois fois en lice pour la Palme (Runaway Train, Shy People, Riaba ma poule), le grand public retient surtout Maria’s Lovers et la beauté si érotique de Nastassja Kinski.

La journée spéciale dédiée au Cinéma russe

Le Porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que la Russie prépare une journée spéciale dédiée au Cinéma russe avec la projection de 3 films :

- ’La Neuvième compagnie / 9 rota’ de Fiodor BONDARTCHOUK
- ’Le Cosmos comme pressentiment / Kosmos kak predchustvie’ d’Alekseï OUTCHITEL
- ’Poussière / Pyl’ de Sergueï LOBAN.

Une sélection de copies restaurées :

- Oktyabr (Octobre) de S. Eisenstein (1926).

En complément de l’exposition des dessins d’ Eisenstein, présentation d’une version inédite en France dans laquelle on retrouve deux morceaux de Chostakovitch. La projection sera précédée du Pré de Béjine (1935). Copie neuve par Mosfilm Concern Moscou.

Un Certain Regard du Festival :

- Une exposition inédite consacrée à Sergei M. Eisenstein présentera, en contrepoint de la part plus connue de l’oeuvre du réalisateur, une collection de dessins érotiques. Le programme sera complété par la projection d’Octobre (1927), Le Pré de Bejine (1937) et Alexandre Nevski (1938). L’affiche d’un Certain Regard lui rend hommage avec un dessin original pour un costume de théâtre.

- Un Certain Regard du Festival a sélectionné le réalisateur russe Nikolay KHOMERIKI pour son film ’977’.

La Cinéfondation du Festival :

- Jury de la Cinéfondation et des courts métrages présidé par Andreï KONCHALOVSKY, Président, réalisateur russe.

Alors qu’Eisenstein sera mis à l’honneur à l’occasion d’une exposition (et de l’affiche d’Un certain Regard), les nouveaux talents seront repérés par ce grand du cinéma russe. Grand prix du jury en 1979 (Sibiriada), trois fois en lice pour la Palme (Runaway Train, Shy People, Riaba ma poule), le grand public retient surtout Maria’s Lovers et la beauté si érotique de Nastassja Kinski.

L’Atelier’ du Festival a sélectionné :
- le réalisateur russe Ilia KHRZHANOVSKI pour son film ’Dau’

La Semaine de la Critique du Festival a sélectionné : - Sonhos de Peixe, film du réalisateur russe Kirill Mikhanovsky.

La Quinzaine des Réalisateurs du Festival a sélectionné :
- Day Night Day Night de Julia Loktev, réalisateur russe.



Le cerveau russe est humide, il ne flambe pas du feu de l'intelligence, et quand tombe en lui l'étincelle du savoir, il fume et s'éteint. Maxime Gorki

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0