Accueil > Spectacles > Danse > Une satire brillante du ballet du Tsar Alexandre II

Une satire brillante du ballet du Tsar Alexandre II

Mardi 22 mars 2005 à 20h30


Créés en 1974 à Broadway par des danseurs classiques désireux de présenter les grands ballets du répertoire sous forme de parodie et de travestissement, les Trocks ont rapidement défrayé la chronique et rencontré un énorme succès populaire. En parodiant ainsi, à leur façon, la tradition du ballet classique, les Trocks sont au sens propre du terme, les descendants des ballets russes de Diaghilev...

Imaginez des drag-queens, à la technique irréprochable et à l’humour épicé, rendant un vibrant hommage à la danse classique, celle du chorégraphe Marius Petipa, Marseillais illustre et maître de ballet du Tsar Alexandre II.

Les créateurs incontestés d’un style inimitable. Une satire brillante qui bouleverse notre définition de la danse.

Avec une connaissance et une technique de la danse irréprochables et un humour irrésistible, la troupe, composée exclusivement d’hommes, le concept original des Ballets Trockadero n’a pas changé depuis leur création. C’est une compagnie de danseurs professionnels, exclusivement masculins, interprétant tout le registre du répertoire de la danse claissique et moderne, y compris les œuvres classiques et originales en respectant à la lettre le genre et la suffisance propres à ces styles de danse.

L’effet comique survient en incorporant et parodiant les faiblesses, les incidents et en soulignant les incongruités de la danse respectable. Le fait les rôles soient interprétés par des hommes - leurs corps massifs en équilibre délicat sur les pointes tels des cygnes, des sylphides, esprits des eaux, princesses romantiques ou victoriennes pétries d’angoisse - met en valeur la danse en tant qu’expression artistique au lieu de la ridiculiser, et ce pour le plus grand plaisir des balletomanes avertis autant que des novices.

Opéra de Massy
1, place de France
91303 Massy



La parole n'est pas un moineau ; une fois envolée, tu ne la rattraperas plus. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0