Accueil > Spectacles > Ballets > George Balanchine à l’Opéra Garnier

George Balanchine à l’Opéra Garnier

Du 24 septembre au 18 octobre 2012


De l’héritage franco-russe à l’épure et l’abstraction, trois ballets emblématiques, aux références musicales contrastées, rythment les grandes étapes stylistiques d’un chorégraphe essentiel du xxe siècle.

La musique et son interprétation sont la clef de voûte de son travail : « le ballet est avant tout une affaire de tempo et d’espace : l’espace délimité par la scène, le temps fourni par la musique ».

Fils spirituel de Marius Petipa, Balanchine s’inscrit dans la tradition classique et se réfère aux pas d’école pour les outrepasser. Son style est caractérisé par un en dehors poussé à l’extrême, des mouvements dynamiques, précis, vigoureux, des combinaisons de pas complexes voire acrobatiques, une rapidité d’exécution. Il prône une beauté formelle tendant vers l’épurement, une virtuosité technique transcendée par la maîtrise des interprètes et il accorde la prééminence à la danseuse.

SÉRÉNADE :

- Piotr Ilyitch Tchaikovski Musique
- George Balanchine Chorégraphie
- Costumes d’après Karinska

AGON :

- Igor Stravinsky Musique
- George Balanchine Chorégraphie

LE FILS PRODIGUE :

- Serguei Prokofiev Musique
- George Balanchine Chorégraphie
- Décors et costumes d’après Georges Rouault

Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
Orchestre de l’Opéra national de Paris
Fayçal Karoui Direction musicale

Opéra Garnier
Paris



Ce qui, en français, a l'air de sonner, bien traduit en russe peut être très vilain. Alexandre Soumarokov

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0