Accueil > Spectacles > Théâtre > ’La supplication’ de l’écrivain biélorusse Svetlana Alexievitch

’La supplication’ de l’écrivain biélorusse Svetlana Alexievitch

Les 12 et 14 mai au Studio-Théâtre de la Comédie-Française


La supplication de la journaliste et écrivain biélorusse Svetlana Alexievitch, écrit à partir de témoignages recueillis auprès des victimes de la catastrophe de Tchernobyl.

La supplication de la journaliste et écrivain Svetlana Alexievitch , écrit à partir de témoignages recueillis auprès des victimes de la catastrophe de Tchernobyl.
Madame Muriel Mayette, Administrateur général de la Comédie-Française, prêtera sa voix pour lire une heure durant, des extraits de ce texte.

Livres de Svetlana Alexievitch chez www.slavika.com

Le Studio-Théâtre est heureux de vous présenter :

- Un auteur, un acteur…
- une heure avec Svetlana Alexievitch
- La Supplication
- Texte lu par Muriel Mayette, Administrateur général de la Comédie-Française

Le samedi 12 mai à 16h00 et le lundi 14 mai à 18h30

Après la catastrophe de Tchernobyl, la journaliste et écrivain Svetlana Alexievitch recueille les témoignages des victimes et écrit La Supplication. La dissidente biélorusse s’efface derrière leurs paroles : les uns et les autres ne savent pas comment réagir devant un phénomène dont certains prétendent qu’il est anodin. Faut-il partir, fuir, tout abandonner, tout perdre ? Comment survivre, comment se révolter, et contre qui ? Telles sont les questions que posent ces récits.
L’institution publique et le théâtre d’aujourd’hui doivent pouvoir saisir leur histoire contemporaine et la mettre en lumière. La parole des victimes de Tchernobyl doit être lue, entendue, et nous renseigner sur nous-mêmes jusqu’à rendre impossible une nouvelle catastrophe.

Le samedi 12 mai à 16h00 et le lundi 14 mai à 18h30
au Studio-Théâtre de la Comédie-Française, Galerie du Carrousel du Louvre 99 rue de Rivoli - Paris 1er.

Renseignements et réservation du mercredi au dimanche de 14h à 17h au 01 44 58 98 58

Plein tarif : 7 euros,
tarif réduit : 5 euros,
tarif jeunes de moins de 28 ans : 4 euros



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0