Accueil > Spectacles > Danse > La danse russe : Noureev/Balanchine/Forsythe

La danse russe : Noureev/Balanchine/Forsythe

Première 4 avril 2008 à 19h30, du 4 avril au 9 mai 2008


Dès son enfance à Saint-Pétersbourg, où Balanchine est né en 1904, Georgi Melitonovitch Balanchivadzé (son père, compositeur, était d’origine géorgienne) a été élevé dans la tradition du ballet académique, héritée de Marius Petipa.

Raymonda (extraits)
- Ballet en trois actes
- Sujet de Lydie Pachkoff et Marius Petipa
- Musique Alexandre Glazounov
- Chorégraphie Rudolf Noureev d’après Marius Petipa (Opéra national de Paris, 1983)
- Décors et costumes Nicholas Georgiadis

Les Quatre tempéraments
- Musique Paul Hindemith
- Chorégraphie George Balanchine

Artifact Suite
- Musiques Johann Sebastian Bach, Eva Crossmann-Hecht
- Chorégraphie, décor, costumes, lumières William Forsythe
- Piano Margot Kazimirska

Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
Orchestre de l’Opéra national de Paris
Direction musicale Vello Pähn.

George BALANCHINE (1904 - 1983)

Dès son enfance à Saint-Pétersbourg, où Balanchine est né en 1904, Georgi Melitonovitch Balanchivadzé (son père, compositeur, était d’origine géorgienne) a été élevé dans la tradition du ballet académique, héritée de Marius Petipa.
En passant par les ’Ballets Russes’ de Diaghilev qui se produisent à Paris et à Monte-Carlo (de 1909 à 1929), George Balanchine rencontre Igor Stravinsky et s’ouvre à la modernité.

Ses premières chorégraphies (comme Apollon musagète en 1928) témoignent déjà de sa volonté de faire du ballet une visualisation de la musique, " transformant le son en mouvement ". Le mécène américain Lincoln Kirstein emmènera ce " Russe européen " aux Etats-Unis fonder la School of American Ballet, en 1934, qui donnera naissance à plusieurs compagnies. Parmi elles, le New York City Ballet - que dirigera Balanchine, de 1948 jusqu’à sa mort, en 1983 - avec lequel le chorégraphe pourra développer son art d’actualiser le ballet classique, en élargissant le vocabulaire par des emprunts au music-hall et au jazz ; en jouant sur la mobilité des lignes, sur la variété des enchaînements, sur des combinaisons inattendues de pas, sur la rapidité de déplacement des groupes donnant l’impression d’un mouvement perpétuel.

Opéra Bastille
Première 4 avr. 2008 19h30*
Représentations 5*, 8, 11, 15, 17, 21, 22, 23, 24, 27 (14h30), 28, 29 avr., 3, 4 (14h30), 6, 8, 9 mai 2008 19h30
*La représentation sera précédée du défilé du Ballet
Prix des places :
- 75€, 62€, 52€, 41€, 28€, 18€, 18€, 10€, 5€, 100€, 85€, 70€, 55€, 40€, 30€, 20€, 12€, 5€

Ouverture des réservations individuelles :
- Internet 9 jan. 2008,
- Correspondance 9 jan. 2008,
- Téléphone 18 fév. 2008,
- Guichets 29 fév. 2008.



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0