Accueil > Expositions > Exposition d’art arménien contemporain de la collection Iguitian

Exposition d’art arménien contemporain de la collection Iguitian

Jusqu’au 15 juillet 2007 à Paris


Ainsi les Français pourront découvrir le patrimoine culturel contemporain de l’Arménie, et toute la richesse et le dynamisme de sa création.

M. Iguitian, conservateur du Musée d’Art Moderne d’Everan, a sélectionné pour cette exposition deux cents oeuvres dans la collection dont il a la charge.

Ces oeuvres, aussi bien des peintures que des sculptures, seront exposées en France selon un trajet en trois étapes : en mars à Saint-Loubes, à Nemours en avril et en mai, et enfin à l’Orangerie du Sénat en juin et en juillet.

Ainsi les Français pourront découvrir le patrimoine culturel contemporain de l’Arménie, et toute la richesse et le dynamisme de sa création.

Situé au cœur du Bocage Gâtinais, le Château de Nanteau, reconstruit au début du siècle dernier, est entouré d’un magnifique parc de 25 hectares et sa façade principale donne sur un étang, ce qui confère à ce lieu un caractère tout à fait exceptionnel.

Plusieurs vastes salles, très bien restaurées, agrémentées de magnifiques boiseries, avec de belles hauteurs de plafonds serviront à l’exposition. De grandes ouvertures sur le parc donneront à cette exposition un caractère très bucolique, qui en ce début de printemps 2007 ne manquera pas d’attirer le public.

La mise en scène et la mise en lumière seront réglées par un professionnel Antonio Gil assisté de Sabrina Derosin afin de mettre en valeur les œuvres.

Le site d’Artevie présentera aux internautes l’ensemble des œuvres présentées et l’histoire résumé de l’Arménie ainsi que le programme des manifestations en région Parisienne : les dates et les horaires.

Un point information sera installé dans le grand hall du château pour accueillir le public, ainsi qu’un salon de thé.

Une salle sera réservée à la projection de films sur l’Arménie.

- En mars 2007 à St-Loubes
- D’avril à mai 2007 à Nemours
- Du 23 juin au 15 juillet 2007 à Paris



Ce qui, en français, a l'air de sonner, bien traduit en russe peut être très vilain. Alexandre Soumarokov

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0