Accueil > Expositions > Exposition sur ’Ispahan, l’ancienne capitale arménienne’

Exposition sur ’Ispahan, l’ancienne capitale arménienne’

Du 21 septembre 2006 au 14 juillet 2007 : Année de l’Arménie en France


L’exposition est composée principalement de photographies (anciennes et récentes), d’estampes, de tableaux et de gravures qui représentent la vie sociale et religieuse de la Nouvelle-Djoulfa.

LA NOUVELLE-DJOULFA DU XVIIE SIÈCLE À NOS JOURS

Maison des Arts - Parc Bourdeau (Antony)

L’histoire des Arméniens de la Nouvelle-Djoulfa commence en
1603 lorsque Shah Abbas, roi de Perse, décide de déporter les Arméniens de Djoulfa (situé actuellement au Nakhitchevan - Azerbaïdjan) et des provinces avoisinantes vers sa nouvelle capitale, Ispahan, qu’il vient de créer. Ce point culminant des guerres entre l’Empire ottoman et l’Empire perse au XVIIe siècle entraîne la déportation de 300 000 Arméniens en Perse.

A Ispahan, ils participent au développement de la nouvelle
capitale en créant la Nouvelle-Djoulfa au sud du fleuve
Zayendeh-Rud qui traverse la ville. Leur présence est active dans l’architecture, la peinture, l’artisanat et le commerce. Pendant quatre cents ans, ils maintiennent leur identité chrétienne en symbiose avec l’environnement islamique et établissent des liens culturels, artistiques et commerciaux jusqu’en Europe, en Amérique du Sud, aux Indes et en Extrême-Orient.

L’exposition est composée principalement de photographies
(anciennes et récentes), d’estampes, de tableaux et de gravures qui représentent la vie sociale et religieuse de la Nouvelle-Djoulfa. Sont également présentés des objets tels que des manuscrits, des tapis, des livres imprimés, des broderies, de l’orfèvrerie, des tissus produits à la Nouvelle-Djoulfa.

14 février - 29 avril 2007
Maison des Arts
Parc Bourdeau
20 rue Velpeau
92160 Antony



Si chacun balayait devant sa porte, comme la ville serait propre! Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0