Accueil > Spectacles > Théâtre > ISABEL... au bois dormant, Fantaisie théâtrale de Tchaïkovsky

ISABEL... au bois dormant, Fantaisie théâtrale de Tchaïkovsky

Du 22 octobre 2006 au 5 janvier 2007


Rêver, faire rêver... cette création, imaginée à partir de nos souvenirs d’enfance autour de ’La Belle au bois dormant’ de Tchaïkovsky, ne sera pas seulement un joli conte de fées de plus.

- Création 2006 un conte débridé
- Auteur : Christian Grau-Stef avec la complicité des frères Grimm
- Metteur en scène : David Simon
- Chorégraphe : Nathalie Adam
- Thèmes musicaux : Tchaïkovsky

Rêver, faire rêver... cette création, imaginée à partir de nos souvenirs d’enfance autour de La Belle au bois dormant, ne sera pas seulement un joli conte de fées de plus. Elle met en scène des caractères forts, une galerie de personnages pittoresques, des situations improbables et cocasses. Le ton est à l’humour, à l’impertinence et à la parodie.

Certes tous les ingrédients sont là : Les fées - les bonnes et la méchante - la princesse, le prince, la quenouille, le château endormi, le réveil après cent ans...

Mais « La princesse a du caractère
Le prince ne se laisse pas faire. »

Et nous bousculons le récit par des incidents ou des interventions qui font appel à diverses disciplines : La comédie - le play-back - le chant choral - la danse - la pantomime - le cabaret...

Ce florilège nous l’espérons, touchera, surprendra, séduira, notre spectateur préféré, celui en devenir : l’enfant...

- Distribution : Olivier Denizet : La Fée Line, Le Roi Gobert et le jeune homme ; Guillaume Ducreux : Le Prince Saphir et le Prince Noah ; Maïa Guéritte : Isabel et La Fée Minine ; Salvatore Ingoglia : Le Chef et le Roi Tagro ; Aliocha Itovich : L’Acteur et Carabosse ; Dominique Nobles : La marraine, la fileuse et la paysanne ;
- Régisseur : Jérome Pratx
- Costumes et décors : Sophie Taïs
- Constructeur : Christophe Le Bruchec

Tarifs :
- Adultes 25€
- Enfants 18€.

Théâtre Marigny
Direction Robert Hossein
Carré Marigny
75 008 Paris
Métro Champs Elysées Clemenceau



L'histoire est encore plus rancunière que les hommes. Nicolaï Karamzine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0