Accueil > Cinéma Russe > Hommage à Arnolds Burovs, le père de l’animation lettone, au Festival nordique (...)

Hommage à Arnolds Burovs, le père de l’animation lettone, au Festival nordique 2006

15 - 26 mars 2006


Né en 1915 à Riga, Arnolds Burovs fut le décorateur puis le directeur du Théâtre des Poupées de Riga. A partir de 1964, il réalise des films d’animation de poupées. Considéré comme le père de l’animation lettone, son œuvre compte parmi les plus influentes des pays baltes.

PRÉSENTATION

Chaque semaine une quinzaine de films déferlent sur les écrans français et chaque année, se déroulent plus de trois cents manifestations cinématographiques.
Qu’est-ce-qu’un festival ? Bonne question.
Selon nous, il s’agit d’une manifestation qui effectue un véritable travail de découverte pour susciter l’attention d’un public nombreux. C’est le cas de la plupart des festivals. Ils peuvent aussi pour certains, l’espace de quelques jours pallier une absence de programmation “culturelle cinématographique“.
Il n’existe pas de véritables statistiques concernant la fréquentation des festivals, mais ajoutée aux presque deux cents millions de spectateurs qui ont fréquenté les salles obscures en 2004, on peut dire que la France demeure “le pays“ du cinéma. Toutefois, cette situation reste fragile. Ainsi, on constate qu’une poignée de films font la pluie et le beau temps au baromètre du box office.
Depuis sa création le Festival du Cinéma Nordique a fait découvrir de nombreux réalisateurs ainsi que des cinématographies qui depuis quelques années suscitent un intérêt croissant de la part des professionnels et des programmateurs de festivals. Ceci nous conforte dans le désir de continuer à animer la vitrine nordique qui attire toujours davantage de spectateurs à Rouen.
Si la Sélection Officielle reste “le fer de lance“ du Festival, cette dix-huitième édition nous réserve aussi quelques belles surprises et nous offrira le plaisir de rencontrer Nico Crama, cinéaste et producteur néerlandais, ainsi que Lydia Chagoll, cinéaste belge, qui collabora à de nombreux films réalisés pas son mari Frans Buyens récemment décédé. Elle témoignera de son expérience au cours de la leçon de cinéma qu’elle animera.
Les sections Panorama, Explorateurs Polaires, Films d’Archives, nous confirment l’importance croissante du documentaire sur les écrans européens. Certains, liés à un véritable projet cinématographique y trouvent naturellement leur place.

Le cinéma finlandais des années 50 nous fera redécouvrir des films qui appartiennent à l’une des périodes les plus importantes de la création cinématographique en Finlande.
Et encore les courts-métrages, le cinéma en Basse-Saxe, et le polar nordique qui sera plus largement représenté l’année prochaine.

75 rue du Général Leclerc
76000 Rouen France


LETTON(ANT) CHARLOT de Arnolds Burovs
1h0
Ex URSS
1983
A partir de 5 ans

Voici une sélection de quatre courts métrages, totalement inédits, réalisés par le maître de l’animation lettone, Arnold Burovs, totalement : Le Jeu de la vie, Le Rêve, La Dernière Feuille, La Princesse et le Puma. Le réalisateur y met en scène des poupées, dont une s’appelle Sopjis, Charlot en letton. Tout comme son voisin Gari Bardine, Arnold Burovs a dirigé un Théâtre de Marionnettes et a fondé un studio d’animation, Animacijas Brigade (AB) de Riga, maintenant très connu pour les séries de Munk et Lemmy et Des animaux fous, fous, fous ... Voir aussi Cosette et le petit cordonnier, autre programme d’Arnold Burovs (notre avant-première du trimestre) et Les Trois Mousquetaires de Nils Skapans et Janis Cimmermanis ( dans notre prochain programme).

Mercredi 22 mars à 14h00
Jeudi 23 mars à 10h30
Samedi 25 mars à 14h15
Dimanche 26 mars à 14h15


COSETTE ET LE PETIT CORDONNIER de Arnolds Burovs
0h57
Ex URSS
1971

La Foire 1976 / 17mn30s / Voix OFF + Paroles
Le Petit frère 1987 / 15mn / Sans Paroles
Cosette 1977 / 9mn 30 / Voix OFF
Le Petit Cordonnier 1971/ 9mn15 / Sans Paroles
Petit Faucon 1978 / 15mn / Voix OFF

Ces films constituent une véritable découverte. Arnold Burovs, qui fut l’un des artistes les plus réputés de son temps et dont l’œuvre compte parmi les plus influentes des pays baltes, a marqué très fortement l’animation d’aujourd’hui. Son style et sa pratique traditionnelle de l’animation sont toujours perpétués par les nouvelles générations d’animateurs lettons, que des studios occidentaux n’hésitent pas à engager sur des films, comme Kirikou et la sorcière ou les Triplettes de Belleville. Malgré l’engouement exprimé depuis une dizaine d’années pour le cinéma d’animation soviétique, les films d’Arnold Burovs n’avaient jamais été distribués à l’étranger.

Mercredi 22 mars à 10h30
Jeudi 23 mars à 14h30
Samedi 25 mars à 10h15
Dimanche 26 mars à 11h00

Gagnez les invitations gratuites pour ces 2 films, valables dans toutes les salles de France



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0