Accueil > Spectacles > Ballets > ’La barbarie et la modernité du XXe siècle’ sur le livret russe de Nicolas (...)

’La barbarie et la modernité du XXe siècle’ sur le livret russe de Nicolas Roerich,

Le mardi 7 mars 2006


C’est sur le livret de Nicolas Roerich, spécialiste du monde slave et passionné par le chamanisme, qu’Igor Stravinsky imagina les rythmes complexes du Sacre du printemps, pour les ballets russes de Serge Diaghilev.

Créé le 29 mai 1913 au théâtre des Champs-Elysées à Paris, le ballet met en scène des jeunes gens, une vieille voyante, un très vieux sage, qui vont célébrer la venue du printemps à travers une danse sacrée.
Les jeunes vierges désignent l’Elue qui se sacrifiera pour le printemps et dansera jusqu’à la mort.
On est loin de la guerre des sexes, aujourd’hui interprétation la plus usuelle de ce ballet.

Sur ce canevas, Nijinski inventera une gestuelle révolutionnaire. Jambes en dedans, mains tordues, les danseurs piétinent le sol convulsivement, sautent d’un pied sur l’autre.
L’Elue tourbillonne avec les coudes sortis, se frappe les cuisses et s’arrête brusquement avec une main sur la joue.
Construit autour de la figure du cercle, ce rituel, joué dans des costumes inspirés du folklore, s’inscrit dans une modernité qui ne renie rien de sa charge archaïque.

Retrouvez d’autres dates du Ballet du Grand Théâtre de Genève.

Le Ballet du Grand Théâtre de Genève est actuellement l’une des compagnies chorégraphiques des plus remarquables en Europe.

Dans le cadre de son nouveau spectacle, vous pourrez découvrir : Para-Dice qui donne l’occasion au chorégraphe japonais Saburo Teshigawara, véritable virtuose du mouvement, de poursuivre ses explorations sur la dynamique, entre la vitesse effrénée de ses plus fameuses pièces et l’immobilisme absolu de ses récentes créations.

Selon désir tente de puiser dans les chœurs d’entrée des Passion selon saint Matthieu et selon saint Jean l’inspiration pour des mouvements et des échanges entre les corps.

Avec Loin de Sidi Larbi, Cherkaoui s’interroge sur la distance entre les êtres, les époques et les cultures. Cherkaoui prend plaisir à "frotter" les cultures dans un même espace-temps, avec des décors arabisants, des costumes orientaux et une musique instrumentale du XVIIe siècle.

ESPACE MALRAUX DE JOUE-LES-TOURS
Parc des Bretonnières
Lieu-dit Espace Malraux
37300 JOUE-LES-TOURS

Le 07/03/2006 :
- de 20:30 à 21:30
- le mardi.

Tarifs d’entrée :
- Plein tarif : 24,5 €,
- Tarif réduit : 16,25 €.



Se faire des amis est une occupation de paysans, se faire des ennemis est une occupation d'aristocrates. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0