Accueil > Spectacles > Ballets > Les Ballets russes du Kirov ’Casse noisette’ et ’Lac des cygnes’

Les Ballets russes du Kirov ’Casse noisette’ et ’Lac des cygnes’

Du 25 novembre au 5 décembre 2005


Cet automne, du 23 novembre au 16 décembre 2005, le maestro russe Valery Gergiev et le Théâtre de Mariinski (l’ex-Kirov ) occupent l’affichent au Châtelet avec quatre programmes de danse, deux opéras et un concert d’orchestre et des auditions des jeune élèves de l’académie de chant attachée à l’ex-Kirov.

Le chef russe Valery Gergiev accompagne le Ballet du Kirov pour "Casse noisette" de Tchaïkovski, repris dans la chorégraphie de Kirill Simonov (six représentations du 2 au 5 décembre 2005).

Le ballet ’Casse-Noisette’ de Tchaïkovski

Le ballet Casse-Noisette raconte l’histoire d’une jeune fille, Clara, qui reçoit pour Noël un joli casse-noisette, présent de son parrain Drosselmeyer. Plus tard, cette nuit-là, Clara rêve qu’elle doit défendre son cadeau contre le Roi des souris. Le casse-noisette se métamorphose alors en prince charmant, et entraîne la jeune fille dans une fabuleuse aventure.

Après avoir affronté une terrible tempête de neige, ils parviennent au royaume des Douceurs où règne la fée Dragée, qui organise un « grand divertissement » en leur honneur. Accompagné par l’inoubliable partition musicale de Tchaïkovski, le ballet Casse-Noisette a été présenté pour la première fois en 1892 à Saint-Pétersbourg (Russie), et sa popularité ne s’est jamais démentie par la suite.

Le Kirov présente également un programme consacré à la reconstitution de la version historique Ivanov-Petipa du "Lac des cygnes" (25-27 novembre 2005) et une soirée Balanchine (28-29 novembre 2005).

Le ballet ’Le Lac des Cygne’ de Tchaïkovski

Russie. 1875. Tchaïkovski est déjà reconnu comme le plus grand compositeur russe de sa génération. C’est alors que le théâtre du Bolchoï lui passe commande d’une musique de ballet. On recommande à Tchaïkovski de refuser ce contrat indigne de son talent. Pourtant, il accepte ; il relève le défi ; il voudrait être le premier grand compositeur russe à écrire une musique de ballet de qualité.
C’est ainsi qu’est créé Le Lac des Cygnes en 1877. Musique indansable et chorégraphie médiocre ; c’est un échec..

Pourtant, Tchaïkovski récidive en 1888. Le théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg lui commande un nouveau ballet : La Belle au Bois Dormant. Tchaïkovski s’adapte à toutes les exigences du chorégraphe, le brillant Marius Petipa ; mais il arrive en même temps à composer une musique de qualité, indépendante de l’action. Le succès est immense.

Tout naturellement, Tchaïkovski compose donc un troisième ballet, Casse Noisette, d’après un conte d’Hoffmann, toujours suivant les indications de Petipa. C’est un nouveau succès. En 1895, deux ans après la mort de Tchaïkovski, Le Lac des Cygnes finit par triompher à Saint-Pétersbourg, dans une nouvelle chorégraphie signée... Petipa.

Les trois ballets de Tchaïkovski marquent donc la fin de la dictature du chorégraphe sur le compositeur. Tchaïkovski a révolutionné l’histoire de la musique en donnant au ballet ses lettres de noblesse. Il a ouvert une voie dans laquelle le suivront tous les grands compositeurs russes du XXe siècle : Stravinski (Symphonie de Psaumes que l’on a pu voir dernièrement à Lyon) ; Prokofiev (Roméo et Juliette, grand "classique" du Ballet de l’Opéra) ; Chostakovitch......

Théâtre du Châtelet
1, Place du Châtelet
75001 Paris
Réservations : 01 40 28 28 40



Qui est seul n'est pas toujours pauvre, mais qui est pauvre est trop souvent seul. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0