Accueil > Cinéma Russe > Le film ’Les Noces funèbres’ de Tim Burton basé sur un conte russe

Le film ’Les Noces funèbres’ de Tim Burton basé sur un conte russe

Date de sortie : 19 Octobre 2005


Tim Burton s’est inspiré de la légende russe de la défunte mariée et du malheureux prince qu’elle ravit au monde des vivants pour dessiner ses personnages. Au XIXe siècle, dans un petit village d’Europe de l’est, Victor, un jeune homme, découvre le monde de l’au-delà après avoir épousé, sans le vouloir, le cadavre d’une mystérieuse mariée.

Réalisé par Mike Johnson, Tim Burton
Avec Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Emily Watson
Film américain d’animation, Fantastique
Durée : 1h 15min.
Année de production : 2004

Pendant son voyage, sa promise, Victoria l’attend désespérément dans le monde des vivants. Bien que la vie au Royaume des Morts s’avère beaucoup plus colorée et joyeuse que sa véritable existence, Victor apprend que rien au monde, pas même la mort, ne pourra briser son amour pour sa femme.

Les marionnettes

Les célèbres créateurs de marionnettes Ian Mackinnon et Peter Saunders ont fabriqué les personnages des Noces Funèbres à partir d’armatures métalliques, permettant de garantir leur stabilité. Tim Burton a été épaté par leurs prouesses techniques, notamment au niveau de la peau des personnages faite de mousse et de silicone.

De plus, ils ont inventé un mécanisme qui, placé dans la tête des marionnettes et manipulé par diverses entrées, permet d’obtenir une plus grande variété d’expressions et de mouvements.

Les décors

Ce film marque la naissance d’un nouveau type de films d’animation par l’ampleur de ses décors. D’après Nathan Lowry, le directeur artistique, "C’est une production épique avec des structures qui s’élèvent parfois jusqu’à 5 mètres et atteignent 8 à 10 mètres de profondeur.

Il a fallu bâtir une masse phénoménale de ces décors - sans doute le double ou le triple d’une production animée classique".



Le cerveau russe est humide, il ne flambe pas du feu de l'intelligence, et quand tombe en lui l'étincelle du savoir, il fume et s'éteint. Maxime Gorki

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0