Accueil > Spectacles > Concerts > Concert ’La Russie vue par les enfants’

Concert ’La Russie vue par les enfants’

Le samedi 28 mai 2005


Venez nombreux découvrir le spectacle sur la Russie qui se déroulera le samedi 28 mai 2005 à l’Auditorium Saint-Nicolas. Ce spectacle a été préparé et réalisé par les élèves de l’école Sainte Marie : ils ont amplement mérité vos applaudissements !

Les origines de la musique Russe.

L’histoire de la musique Russe est plus que millénaire.

Premier témoignage : en 591, l’armée Grecque se heurte aux Tartares armés de « gouslis », psaltérions rudimentaires.

Des missionnaires originaires de Constantinople convertirent au christianisme les Slaves (les Bulgares, en 864 ; les Russes, en 988) ainsi que d’autres peuples d’Europe orientale. Ils traduisirent également l’Évangile et les textes liturgiques dans les langues vernaculaires utilisées dans ces pays.

Byzance charge Saint Vladimir de convertir la Russie au Christianisme : La religion grecque orthodoxe est choisie en 989. La tradition du chant liturgique orthodoxe Russe prend forme peu à peu : c’est un chant modal à l’unisson sans accompagnement d’instruments (ils sont proscrits) et interprété exclusivement par des chœurs d’hommes : le Znamenny.

L’évolution musicale est arrêtée lors des invasions mongoles. Il faudra attendre l’avènement du règne d’Ivan IV (1547-1584), libérateur de toutes les Russies pour que la production musicale écrite reprenne dans les centres de Moscou, Zagorsk, Novgorod.

La polyphonie vocale fait son entrée par l’Ouest selon le modèle occidental. (Dans la BO d’ Ivan le terrible, on trouve plusieurs citations de thèmes liturgiques orthodoxes)

A partir du XVII ème siècle, l’influence italienne se fait ressentir dans la musique Russe, puis c’est l’influence germanique qui va également s’affirmer.

Au XIX ème siècle, c’est l’éveil du nationalisme (suite aux campagnes Napoléoniennes de 1812).

La musique affirme fortement ses racines culturelles (emprunts à des thèmes populaires) avec des pionniers comme Glinka (1804-1857), puis le groupe des cinq, Tchaïkovsky (1840-1893), Scriabine (1872-1915).

Le XX ème siècle verra cohabiter la production de Rachmaninoff (1873-1943), Stravinsky (1882-1971), Prokofiev (1891-1953), Khatchaturian (1903-1978), Kabalevsky (1904-1987) et Chostakovitch. De nombreux compositeurs n’eurent d’autre choix que de s’inféoder au régime soviétique, certains décidèrent cependant de s’expatrier.

AUDITORIUM SAINT-NICOLAS
1, rue Emile-Durieux
59300 VALENCIENNES



La parole n'est pas un moineau ; une fois envolée, tu ne la rattraperas plus. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0