Accueil > Cinéma Russe > Une rétrospective-hommage à Tarkovski

Une rétrospective-hommage à Tarkovski

Du 9 au 22 mars 2005


L’Institut de l’Image, à Aix en Provence, met à l’honneur Andreï Tarkovski, en lui consacrant une rétrospective. 9 films seront proposés : Elégie de Moscou, Le rouleau compresseur et le violon, L’enfance d’Ivan, Andrei Roublev, Solaris, Le miroir, Stalker et Le sacrifice.

A propos d’Andreï Tarkovski...

L’Institut de l’Image vous propose du 9 au 22 mars 2005 une rétrospective quasi complète de films d’Andreï Tarkovski (nous n’avons, hélas, pas pu nous procurer Nostalghia ni Temps de voyage). Cinéaste de profession, formé à l’Ecole d’Etat où il est l’élève de Romm, il réalise son premier long métrage en 1962. L’enfance d’Ivan, qui raconte les exploits d’un jeune orphelin pendant la guerre où il s’illustre derrière les lignes ennemies, est conforme aux canons du cinéma soviétique et gagne de surcroît le Lion d’Or au Festival de Venise. Une belle carrière s’annonce pour Tarkovski. Hélas, Andreï Roublev, biographie d’un moine du XVe siècle, peintre d’icône réputé, et évocation sans fards d’une Russie médiévale désacralisée, heurte les autorités russes, insensensibles à la perfection des images. Le film est interdit, mais finit par être projeté en Occident. Après une longue interruption, Tarkovski parvient à tourner un bon film de science fiction, Solaris, accueilli avec réserve en Union soviétique. Le Miroir suscite un nouveau scandale : le film est jugé trop révolutionnaire sur le plan technique et en raison de la structure du récit. Le cinéaste est revenu à la science-fiction avec Stalker, une œuvre moins compromettante mais difficile, sorte de fable philosophique. Les ennuis incessants que lui occasionnent la bureaucratie soviétique, le conduisent en 1984 à s’établir en Italie. Il réalise, alors Le Sacrifice, film placé sous le signe d’Ingmar Bergman et de la littérature russe. Malgré ses tribulations, Tarkovski n’en demeure pas moins l’une des figures les plus originales et les plus attachantes du cinéma russe.

Les projections auront lieu à l’Institut de l’Image - Cité du Livre à Aix en Provence.

Programmation :

- Mercredi 9 mars

14h30 Le rouleau compresseur + Elégie de Moscou
17h30 Solaris
20h30 Le miroir

- Jeudi 10 mars

14h00 Le miroir
16h00 L’enfance d’Ivan
20h30 Solaris

- Vendredi 11 mars

14h00 Andreï Roublev
17h30 Le rouleau compresseur + Elégie de Moscou
20h15 Stalker

- Samedi 12 mars

14h15 Stalker
17h20 Solaris
20h15 Le sacrifice

- Dimanche 13 mars

14h30 Andreï Roublev

- Lundi 14 mars

14h00 Le sacrifice
16h40 Le miroir
18h40 L’enfance d’Ivan
20h30 Le rouleau compresseur + Elégie de Moscou

- Mardi 15 mars

18h15 Le miroir
20h30 Solaris

- Mercredi 16 mars

14h30 Andreï Roublev
20h30 L’enfance d’Ivan

- Jeudi 17 mars

14h30 Stalker

- Vendredi 18 mars

14h00 Solaris
20h45 Le miroir

- Samedi 19 mars

14h15 Le rouleau compresseur + Elégie de Moscou
17h00 Le sacrifice
20h00 Andreï Roublev

- Dimanche 20 mars

14h30 L’enfance d’Ivan
16h30 Stalker

- Lundi 21 mars

14h00 Le sacrifice
16h50 Andreï Roublev
20h15 Stalker

- Mardi 22 mars

18h10 Solaris
20h45 L’enfance d’Ivan

Institut de l’Image
Cité du Livre
8, 10 rue des allumettes
13090 Aix-en-Provence



Si chacun balayait devant sa porte, comme la ville serait propre! Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0