Accueil > Festivals > La musique slave au Festival ’Les Nuits Européennes’

La musique slave au Festival ’Les Nuits Européennes’

28 - 30 octobre à 19H30


La neuvième édition du Festival ’Les Nuits Européennes’ invite à découvrir la musique actuelle slave d’Europe Centrale ! Les musiciens slaves sont des touche-à-tout de la musique (improvisations jazz, musique contemporaine, musique populaire..) qui aiment se mêler à d’autres formes comme la littérature, les performances d’arts visuels ou d’arts plastiques.

Emiter (rock expérimental, Pologne)

Création : Emiter (Pologne) + Drey (rock indépendant, Strasbourg)

Artiste hors norme, Emiter produit une musique minimaliste et inclassable à situer aux frontières du contemporain, du rock indépendant et de l’electronica. Il présente avec le groupe strasbourgeois Drey une création issue d’un workshop franco-polonais initié dans le cadre du festival.

Baaba (electro jazz, Pologne)
Venu du jazz, mais en quête de nouveaux horizons musicaux, le groupe Baaba a intégré les sons trip-hop et drum’n’bass. Festif et dansant.

Metamorphosis (République Tchèque)

Ce quatuor tchéco-turco-autrichien réinvente
la musique classique en incorporant de façon très convaincante des stridences électriques à un certain classicisme au fort accent d’Europe de l’est. Entre The EX et Schönberg, cette rencontre entre la pureté sonore des instruments classiques (violon, violoncelle, guitare acoustique), les improvisations jazz
et les scansions hardcore, produit un univers expressionniste évoquant les bandes son hallucinées du cinéma muet.

Robotobibok (electro jazz, Pologne)
Issus du jazz et du rock, les musiciens de Robotobibok sont peu à peu passés à la musique électronique. Un electro jazz à l’énergie très rock.

Masfel (electro-rock, Hongrie)

Techno, rock progressif, fusion et jazz : le groupe Masfel, 100 % instrumental, construit un univers sonore futuriste et magnétique.

sam 30 OCTOBRE / 19H30
MAILLON-WACKEN

Pozon Sentimental (musique de chambre alternative, Slovaquie)

Imprégnée du cosmopolitisme de la Mitteleuropa, cet « orchestre de chambre » atypique entraîne l’auditeur dans un voyage nostalgique et intemporel, entre Astor Piazzola et Kurt Weill, Philip Glass et John Barry...

Pressburger Klezmer Band (musique yiddish, Slovaquie)

Mêlant folk, jazz, rock, tradition balkanique et méditerranéenne, le PKB revisite la culture yiddish d’Europe Centrale en l’inscrivant dans la modernité.

Terrafolk (Slovénie)

Leur musique réalise avec brio la synthèse entre les influences balkaniques voisines et le folk celtique, le swing manouche et la musique de chambre, le tout agrémenté de détours jazz ou rock. Un cocktail détonnant à découvrir sur scène, le milieu naturel de Terrafolk, qui a déjà conquis le Royaume Uni, l’Irlande et l’Allemagne, et dont ce passage aux Nuits est le premier concert en France.

Uzgin Üver (Hongrie)

Ce groupe de la grande plaine hongroise puise son inspiration dans les lointaines racines mongoles et asiatiques du peuple magyar. Par l’utilisation d’instruments traditionnels amplifiés (tablas, derboukas, cornemuse, vielle, violon...), enrichis de boucles électroniques, Uzgin Üver transcende les barrières temporelles, géographiques et musicales, créant un univers unique et indéfinissable, psychédélique et chamanique.

Par ailleurs, le 28 octobre au TNS, salle Koltès, Strasbourg (Sui Vesan - ethno folk, Slovaquie / Kampec Dolores - rock multiculturel, Hongrie / Maraca - folk alternatif, Rép. Tchèque) et à l’Élastic Bar (DJ Mary Love - house, Rép. Tchèque / DJ Dita - house, Rép. Tchèque)

Renseignements : Arcane 17 / 03 88 36 15 76

Co-réalisation : Arcane 17 / Le-Maillon, Théâtre de Strasbourg.

Avec le soutien de la Ville de Strasbourg, la DRAC Alsace, l’AFAA, l’ADAMI, la SACEM, FIP, Nova Polska et la Région Alsace.



Ce qui, en français, a l'air de sonner, bien traduit en russe peut être très vilain. Alexandre Soumarokov

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0