Accueil > Cinéma Russe > Cycle de cinéma Russe à Paris : ’Le génie d’Eisenstein’

Cycle de cinéma Russe à Paris : ’Le génie d’Eisenstein’

1 octobre - 14 novembre 2004


Sergei Mikhailovich Eisenstein est né le 23 Janvier 1898 à Riga, Russie. Après le succés d’Alexandre Nevski, Eisenstein est libre de réaliser ce qu’il veut. Ivan le Terrible doit officiellement renforcer le sentiment patriotique du peuple russe. Mais l’histoire saura aussi faire place au poètique et au tragique. Poussant le formalisme dans ses retranchements, Ivan le Terrible représente l’aboutissement ultime du génie d’Eisenstein.

Le Cuirassé Potemkine

Un épisode de la révolution russe de 1905 : l’équipage d’un cuirassé, brimé par ses officiers, se mutine et prend le contrôle du navire. Arrivés à Odessa, les marins sympathisent avec les habitants qui se font brutalement réprimer par l’armée tzariste...

Le film qui fit d’Eisenstein le cinéaste officiel du régime soviétique, et qui le rendit célébre dans le monde entier. Le Cuirassé Potemkine fut dès sa sortie considéré comme l’un des plus importants films jamais réalisés, et son influence reste encore considérable de nos jours.

La Ligne Générale

La paysanne Marfa ne possède pas de cheval pour labourer et afin de lutter contre la pauvreté, elle organise une équipe laitière dans le village avec l’aide de l’agronome régional et de quelques paysans. Bientôt, leur bien-être augmente. Ils cherchent alors à acquérir un tracteur...

Filmographie :

- Le Journal de Gloumov (1923)
- La Greve (1924)
- Le Cuirassé Potemkine (1925)
- Octobre (1927)
- La Ligne generale (1928)
- Romance sentimentale (1929)
- Miseres de femmes, joies de femmes (1929)
- Que viva Mexico ! (1931)
- Le Pre de Bejine (1937)
- Alexandre Nevski (1938)
- Ivan le Terrible (1944)

Accattone
20, rue Cujas
75005 Paris
Metro Luxembourg, Cluny-Sorbonne

Information :

- 0 892 892 892 puis tapez #7511



L'histoire est encore plus rancunière que les hommes. Nicolaï Karamzine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0