Accueil > Spectacles > Cirque > La poupée gigogne (matriochka) ’KATIOUCHA s’en va’

La poupée gigogne (matriochka) ’KATIOUCHA s’en va’

Du 30 novembre 2002 au 5 janvier 2003 - Noël, le Cheval et l’Enfant 2002 / 2003


Katioucha est une poupée russe pas comme les autres. Dotée d’un fort caractère, elle a décidé de ne pas passer sa vie sur une étagère. Drôle d’idée pour une poupée gigogne (matriochka). Avec l’aide de son créateur, le moujik Vladimir, tout surpris de voir sa petite ’matriochka’ prendre vie, elle va découvrir sa Russie natale faisant parfois des rencontres insolites comme celle de Domovoï, le petit génie de la maison ou encore de la sorcière Baba-Yaga.

Ainsi pendant une heure, les enfants vont découvrir les péripéties de la charmante et peu commune Katioucha.

Depuis 17 ans, le Musée Vivant du Cheval présente pendant tout le mois de décembre son spectacle équestre de Noël mettant en scène un nouveau conte chaque année. Plus qu’une simple succession de numéros, c’est une véritable comédie équestre pleine de rebondissements mêlant poésie, humour, hardiesse, fantaisie, acrobaties et prouesses où le Père Noël appelé en Russie le Père Gel (toujours accompagné de la Fille des Neiges) aura bien entendu une place de choix.

Courses folles, cabrés vertigineux, cabrioles insolentes, piaffer nerveux et doux passages, tous les airs d’école sont au rendez-vous pour amuser petits et grands. Sous le magnifique dôme baroque les spectateurs découvrent toutes les facéties des chevaux et de leurs écuyers.

1 heure de spectacle :

- 15 numéros équestres
- 20 chevaux
- 10 écuyers
- 620 places par spectacle
- 20 000 spectateurs pour toutes les représentations
- 3 ans de dressage minimum pour chaque cheval
- 6 mois de préparation chaque année pour la création
du nouveau conte de Noël
- 31 salles d’exposition du musée que l’on peut visiter
avant ou après le spectacle.

Lieux :
- Musée Vivant du Cheval
- Grandes Ecuries
- 60631 Chantilly.



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0