Accueil > Spectacles > Danse > Festival Mondial’Folk met à l’honneur la Russie / La République des (...)

Festival Mondial’Folk met à l’honneur la Russie / La République des Maris

Du 12 au 18 Août 2004


Sous la direction de Mikhael Muraschko, son chorégraphe, l’Ensemble folklorique national de la République de Mari-El explose littéralement de talent. Notre accueil sera au niveau de l’enthousiasme de ces artistes. Et le public sera d’autant plus sensible que la danse et la musique s’inscrivent dans la foi et la culture d’un petit pays, grand par le talent qu’exprime avec force son ballet national.

Ensemble Folklorique de "Mari’El"

L’astronaute le plus distingué, depuis sa station orbitale, aura bien du mal à trouver dans sa lorgnette la République de Mari-El. Elle mesure 24 000 kilomètres carrés et compte 750 000 habitants. Il sera plus difficile encore de reconnaître, sur le terrain, ses frontières naturelles. Elle se fond, à quelques 800 kilomètres à l’est de Moscou, dans l’immense plaine qui va de l’Europe centrale à l’Oural. Et notre observateur devra davantage régler sa lunette pour trouver la capitale de cette République qui porte le nom d’Yochkar. Mais c’est sa géographie, sa population et son histoire qui nous intéressent. Elles pèsent sur la culture et sur le talent de son Ballet national que nous recevrons avec un plaisir évident.

Ce pays est divisé en quatorze districts avec une vaste dépression à l’ouest, barrée de collines discrètes au nord-est. Dans ce creuset est venue se loger une immense étendue d’eau vers laquelle convergent de nombreux fleuves du nord de la Russie qui coulent sur d’anciens terrains glaciaires imperméables. Ils forment un vaste lac d’où va naître la Volga qui, elle, sera l’épine dorsale géographique et économique de la Russie tout entière.

Les habitants sont des agriculteurs qui cultivent le lin en particulier.
L’histoire de cette région est émaillée de guerres, jacqueries et soulèvements. Occupée par les Mongols qui voudront imposer leur religion, puis par les Bulgares, reprise par les Slaves, la République de Mari-El participera à plusieurs révoltes pour protéger son identité et sa religion orthodoxe. Après la Révolution d’Octobre, elle devient une région autonome, puis en 1990 une république exerçant sa pleine souveraineté.
Le groupe est l’expression vivante et profonde de cette nature et de cette histoire. Les costumes des artistes sont superbes, tissés de lin, aux couleurs souvent très vives, aux broderies somptueuses et les femmes portent des bijoux d’une incroyable richesse. Mais le spectacle est aussi plein d’humour : fantaisie des soirs de noces, fêtes traditionnelles, marchés, légendes venues du brouillard de l’hiver ou des sous-bois de l’été. L’orchestre utilise des instruments très traditionnels et parmi eux les tambours jouent un rôle théâtral bien particulier.

Plus significatif encore, ce ballet présente de superbes chorégraphies réglées dans la grande tradition russe où se mêlent la force de l’expression, l’amplitude des mouvements et la précision des pas. Son humour, parfois caustique, est souligné par les exploits physiques et burlesques des danseurs.

Plozévet, carrefour du monde

Au pays des sonneurs, sous le double signe de l’Amitié et de la Paix :

- « Oubliez les cartes postales ! Ici, au pied de la fameuse statue des sonneurs, ça bouge ! 800 artistes en direct... Cinq continents traversés... De la musique, des chants, des costumes, de la danse ... C’est plein de bonne humeur et ça vit. C’est un appel à la vie tout simplement, celle qui brille dans les yeux, qui enchante les oreilles et fait danser les souliers. C’est la joie populaire, saine, généreuse, libre et fraternelle ! Et, même si l’on peut avoir quelques doutes sur cette solidarité affichée, sur le rêve que les frontières puissent s’abolir aussi facilement, que les peaux et les idées puissent se mélanger avec autant d’harmonie, on est bien obligé de reconnaître qu’au son des binious, Plozévet, l’une des plus petites villes festivalières de France, devient, le temps d’une semaine, un incontournable rendez-vous de l’insolite et du traditionnel, un lieu de rencontres inattendues sous le double signe de l’amitié et de la paix... »

Festival Mondial’Folk
B.P. 1 - 29710 PLOZEVET
Tous les jours de 11h à 12h30 et de 17h30 à 19h, Place de l’Eglise
Apéro Concert (animation par les groupes du Festival)



Se faire des amis est une occupation de paysans, se faire des ennemis est une occupation d'aristocrates. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0