Accueil > Livres > La France résistante. Histoires de héros ordinaires.

La France résistante. Histoires de héros ordinaires.

Par Alain Vincenot


Le 6 juin 1944, les Alliés débarquaient sur les côtes normandes et libéraient la France, prélude à la fin de la Seconde Guerre mondiale et à la capitulation de l’Allemagne un an plus tard. Aujourd’hui, La France résistante donne la parole à soixante hommes et femmes, soixante ’héros ordinaires’, dont des russes, épris de liberté et de justice, qui, restés dans l’ombre pour la plupart, témoignent pour la première fois et décrivent leur résistance au quotidien.

Editeur : SYRTES
Paru le : 20/01/2004
ISBN : 2-84545-089-3
Broché / 575 pages

Ils décrivent pour la première fois leur détermination et leurs angoisses, loin des états-majors mais si près de l’arrestation, de la torture, de la déportation ou du peloton d’exécution. Ils étaient ouvriers, paysans, intellectuels, fonctionnaires, aristocrates, syndicalistes, militants politiques, croyants, athées... Ils étaient français, étrangers, apatrides, habitaient en ville ou à la campagne. Dans la fraternité des risques partagés, ils ont écrit, imprimé et diffusé des journaux, distribué des tracts, fabriqué des faux papiers, collecté des renseignements pour les forces alliées. Ils ont fait sauter des ponts, sauvé des enfants juifs et leurs familles, exécuté des SS, des gestapistes ou des collaborateurs, multiplié les embuscades contre les troupes allemandes, harcelé les renforts ennemis envoyés en Normandie lors du Débarquement... Du libraire du Ve arrondissement de Paris à l’institutrice d’un petit village du Gers, du prêtre du Tarn à l’ardoisier communiste angevin, de l’aristocrate breton au lycéen niçois, tous se sont engagés dans la Résistance parce qu’ils refusaient la barbarie nazie et le déshonneur imposé par le gouvernement de Vichy. Entrecoupés de tracts, de poèmes et de lettres de condamnés à mort, ces soixante témoignages retracent la formidable épopée de la Résistance et rendent hommage à tous les anonymes, héros de l’ombre, qui ont permis aux armées alliées de libérer la France, digne et lavée de ses souillures.

Alain Vincenot est journaliste. Il a réalisé de nombreux reportages en France et à l’étranger pour la presse écrite. Il est également l’auteur de Fleurs de béton (2001), et de Paroles de flics (2002).



Le cerveau russe est humide, il ne flambe pas du feu de l'intelligence, et quand tombe en lui l'étincelle du savoir, il fume et s'éteint. Maxime Gorki

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0