Accueil > Spectacles > Concerts > 3ème Concert du cycle de 6 au Val-de-Grâce

3ème Concert du cycle de 6 au Val-de-Grâce

6 mars 2004 à 19h


Hommage à Dmitry Borisovich Kabalevsky :

- Natif, en 1904, de Saint-Pétersbourg, Kabalevsky représentait, dans la musique russe, la culture traditionnelle la plus raffinée. Excellent pianiste, chef d’orchestre, pédagogue, il fut formé à Moscou par le grand symphoniste Miaskovsky, auteur de 27 symphonies. Kabalevsky aimait retremper sa plume dans le folklore russe, où il puisa volontiers ses thèmes, en particulier dans un recueil du Chant du peuple publié, cinq ans avant sa naissance, par la Société Géographique Russe.

Trompette, Orgue & Cordes au Val-de-Grâce - 3ème Concert du cycle de 6

Dmitry Borisovich Kabalevsky (30.12.1904 St-Pétersbourg - 14.02.1893 Moscou)

PROGRAMME :

SEMLER, Marche du service de santé des armées, pour orgue et cordes
LEJET, Améthyste, pour cordes, deuxième audition
TOMASI, Semaine Sainte à Cuzco, pour trompette et cordes
BACH, Fantaisie et fugue, arrangement pour cordes de Nicolas Bacri, création mondiale
BACRI, Lamento, pour contre-ténor et cordes,
première audition à Paris
TORELLI, Concerto pour trompette et orgue
PENDERECKI, Trois pièces dans le style ancien
KABALEVSKY, Valse pour orgue, création mondiale, centenaire de la naissance du compositeur
BRITTEN, Simple Symphony, pour cordes

Hervé Désarbre, orgue
René Caron, trompette
Gildas Branellec, contre-ténor
Ensemble Orchestral Stringendo/Jean Thorel, dir.

A la fin du mois de juillet 1914, la situation internationale est préoccupante. Le 28, l’Autriche Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Le 29, le gouvernement russe décide, à titre préventif, la mobilisation d’une partie de ses troupes. Clemenceau, le 31, titre son éditorial : "Au bord du gouffre". Le soir, Jaurès est assassiné. Le 1er août, le Conseil des ministres se réunit : la mobilisation est décidée. Les premières affiches apparaissent. Le 2, l’armée allemande envahit le Luxembourg. Près de Belfort, une patrouille allemande pénètre sur le territoire français et se heurte à un petit poste d’infanterie : le caporal Peugeot est tué. C’est le premier mort français de cette guerre. Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France. On pense alors que le conflit sera de courte durée. Pourtant, la vie économique s’arrête, la mobilisation bouleverse le fonctionnement du pays. Peu à peu, les français se font à l’idée que ce ne sera pas une crise passagère. Le bilan de ce conflit est effroyable : environ 10 millions de morts, 30 à 40 millions de blessés.

"La France, injustement provoquée, n’a pas voulu la guerre. Elle a tout fait pour la conjurer. Puisqu’on la lui impose, elle se défendra contre l’Allemagne et contre toute puissance qui, n’ayant pas encore fait connaître son sentiment, prendrait part au côté de cette dernière au conflit entre les deux." René Viviani, président du Conseil / Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives, ministère de la Défense

Eglise Notre-Dame du Val-de-Grâce à 19h
1, place Alphonse Laveran - Paris Ve
RER : Luxembourg ou Port-Royal
Bus : 38, 83, 91

Participation aux frais : plein tarif : 20 €
réductions * : 10 €" - * militaires, personnel de l’EASSA et de l’HIA du Val-de-Grâce, étudiants, demandeurs d’emploi
Réservation : FNAC, Galeries Lafayette, Virgin et sur place le jour du concert / Ouverture des portes à 18H30



Qui est seul n'est pas toujours pauvre, mais qui est pauvre est trop souvent seul. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0