Accueil > Livres > Alexandre Iacovleff : L’artiste voyageur

Alexandre Iacovleff : L’artiste voyageur

de Caroline Haardt de la Baume


Russe d’origine, Alexandre Iacovleff incarne l’artiste-voyageur. Peintre de portraits, de paysages et de décors pour le théâtre, il fut surtout le peintre des croisières citroën, accompagnant Georges-Marie Haardt et ses équipes à travers l’Afrique noire (Croisière noire en 1925) ou sur la route de la soie du Liban à la Chine, en passant par l’Afghanistan et le Tibet (Croisière jaune en 1931).

Animaux empaillés, armes, bijoux et objets d’art, mais aussi photographies, films et peintures : les expositions qui ont suivi l’expédition Croisière noire organisée par André Citroën ont profondément marqué l’imaginaire populaire, offrant une certaine vision de l’Afrique conforme aux idées coloniales de l’époque.

En 1924, Alexandre Iacovleff (1887-1938), peintre russe immigré à Paris après un long séjour en Chine, est engagé pour participer à la croisière africaine afin de "fixer par le dessin, les moeurs et coutumes indigènes en voie de disparition". Dans la lignée des grands dessinateurs qui accompagnaient les expéditions du XIXe siècle, il se fait à la fois ethnologue et anthropologue et offre une image de l’Afrique noire d’une rare intensité. Avec une sobriété réaliste, il évite dans ses portraits l’exotisme et le pittoresque. En 1931 il est à nouveau le peintre officiel de la Croisière jaune en Asie centrale et rapporte, malgré les difficultés rencontrées, de nombreux paysages, scènes de moeurs et portraits d’une égale qualité.

Africaniste, orientaliste, Alexandre Iacovleff est le premier peintre européen à avoir pénétré et révélé les deux continents. Cet ouvrage lui rend hommage.

Éditeur : Flammarion
Format : Relié - 160 pages
Dimensions (en cm) : 2 x 25 x 31



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0