Accueil > Cinéma Russe > Festival ’REGARDS VERS L’EST’

Festival ’REGARDS VERS L’EST’

SEMAINE DU 15 AU 21 OCTOBRE 2003


Cette fois nos regards se tournent vers la Russie avec 4 films en version originale : ’L’Arche russe’, ’L’ange de l’épaule droite’, ’Le costume’, ’La Dernière lettre’. Le samedi 18 octobre soirée discussion avec des invités russes.

La Dernière lettre
Film français. Réalisé par Frederick Wiseman. Durée : 1h 01mn. Date de sortie : 13 Novembre 2002. Avec Catherine Samie.

En 1941, dans une petite ville d’Ukraine, Anna Semionovna écrit une lettre à son fils, physicien célèbre parti travaillé dans un institut de sciences soviétique. Médecin, russe et juive, elle évoque, par des saynètes vécues, des détails, son mariage malheureux, la naissance de son fils, l’arrivée des Nazis, l’incrédulité criminelle de certains Juifs, sa judéité, etc. Ce sera sa dernière lettre. Quelques jours plus tard, elle est assassinée par les soldats allemands.
La Dernière lettre est l’adaptation du chapitre 17 du roman de Vassili Grossman, Vie et destin.

SEMAINE DU 15 AU 21 OCTOBRE 2003

Russie - 1978 - Animation - Couleur - Sans dialogues - 35 mm - 1,33 - 9’ - Dolby SR
Réalisation : Vladimir Tarassov
Un universitaire en pattes d’éléphant et aux manières suaves, fredonne la chanson d’amour, thème du film Le Parrain. Il rencontre un extra-terrestre et lui apprend cette chanson.
Réalisé par Vladimir Tarassov, un des maîtres de l’animation russe au même titre que Nazarov, Norstein ou Bardine, ce film sans dialogue est un classique du genre. La musique nous est familière puisque c’est celle du film Le Parrain. Francis Ford Coppola, séduit par le film, a aidé Tarassov à en acquérir les droits musicaux.

L’Arche russe
Film russe (2002). Réalisé par Alexandre Sokurov. Durée : 1h 35mn. Date de sortie : 26 Mars 2003. Avec Sergey Dreiden, Maria Kuznetsova, Leonid Mosgovoi, David Giorgobiani, Alexander Chaban.
Invisible pour ceux qui l’entourent, un réalisateur contemporain se retrouve comme par magie dans le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg au début du XVIIIe siècle. Il y rencontre un cynique diplomate français du XIXe siècle. Les deux hommes deviennent complices au cours d’un extraordinaire voyage dans le temps, à travers le turbulent passé de la Russie, qui les conduit jusqu’à nos jours.

Le Costume
Réalisé par Bakhtiar Khudojnazarov.
Durée : 1h 45mn.
Date de sortie : 30 Avril 2003.
Avec Ivan Kokorin, Artur Povolotsky, Alexander Yatsenko, Andrei Panine, Ingeborga Dapkunaite.

Trois amis d’enfance, le Muet, le Fonceur et Gueka, n’ont qu’une seule idée en tête : se procurer un costume taillé par un couturier occidental qui leur ouvrira, pensent-ils, les portes de l’âge adulte. Après avoir tenté de le voler, ils finissent par l’acheter grâce à l’argent gagné à l’occasion de petits travaux. Chacun trouve un échappatoire en le portant.
Mais le muet sera tué par le soupirant éconduit d’une jeune fille dont il était tombé amoureux. Ce drame provoquera une prise de conscience sur la superficialité de leur vie et marquera véritablement leur entrée dans l’âge adulte.

L’Ange de l’épaule droite
Film italien, Suisse, français, tadjik (2002).
Réalisé par Djamshed Usmonov.
Durée : 1h 28mn.
Date de sortie : 26 Février 2003.
Avec Uktamoi Miyasarova, Maruf Pulodzoda, Kova Tilavpur, Mardonqul Qulbobo, Malohat Maqsumova.

Après dix ans d’absence, Hamro, un Tadjik, rentre dans son village natal, Asht, pour veiller Halima, sa mère mourante. Il découvre alors qu’elle est en pleine forme. Trompé par sa mère, coincé par ses ennemis auxquels il doit de l’argent, il risque chaque jour sa vie.
Le titre du film vient d’une légende musulmane selon laquelle chacun aurait sur l’épaule droite un ange qui consignerait les bonnes actions, et à gauche celui qui enregistrerait les mauvaises. A la mort, les actions seraient pesées sur une balance et décideraient de l’envoi en enfer ou au paradis.

Le cinéma l’HERMINE est situé à Plélan le Grand, à 40 km à l’ouest de Rennes (direction Lorient).
C’est une salle d’Art et d’Essai classée D3 qui contient 119 places.
Prix d’entrée :

- Plein tarif : 4,3 euros.
- Tarif réduit 3 euros (moins de 12 ans, étudiants, demandeurs d’emploi).
- La carte de 10 entrées (non nominative) : 30 euros.

Demandez les invitations disponibles pour les 17, 18 et 19 octobre 2003 !



La parole n'est pas un moineau ; une fois envolée, tu ne la rattraperas plus. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0