Accueil > Spectacles > Concerts > Concert exceptionnel du Trio RUSSALKA

Concert exceptionnel du Trio RUSSALKA

Mercredi 6 avril 2011 à 20h


au CLOITRE OUVERT, 222 rue du faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS (Métros Ternes, George V, Courcelles)

Avec Marie KALININE (Mezzo-Soprano), Micha TCHERKASSKY (Balalaika) et Natalia GOLOVCHANSKAYA (Piano)

Le Trio Russalka mêle pièces classiques et traditionnelles du répertoire russe, de quoi faire connaissance avec l’univers musical de la grande et belle Russie.

C’est la réunion de trois talents : mariage de la voix voluptueuse de la Mezzo-Soprano Marie Kalinine, de la balalaïka envoûtante de Micha Tcherkassky et de la virtuosité de la pianiste Natalia Golovchanskaya. Ces trois artistes de formation classique, tous d’origine russe, ont décidé de former un trio unique au monde consacré à la musique russe.
Le répertoire comprend les œuvres majeures des grands compositeurs russes tels Tchaïkovsky, Moussorgsky, Rachmaninoff, Prokofiev, Khatchatourian.

Marie Kalinine, Mezzo-Soprano

Née à Paris, Marie Kalinine commence ses études musicales à la Maîtrise de Radio-France, puis étudie le chant lyrique auprès de Christiane Eda-Pierre et au Conservatoire Supérieur de Paris.

Elle fait ses premiers pas sur la scène de l’Opéra National du Rhin, lors de son année au sein de l’opéra-studio « les Jeunes Voix du Rhin ». En 2005, elle chante le rôle d’Ernesto dans Il Mondo della Luna de Haydn à l’Opéra de Fribourg, puis à l’Opéra de Nice.
Elle intègre la saison suivante la Jeune Troupe de l’Opéra de Besançon où elle y interprète : l’Enfant (l’Enfant et les Sortilèges), Flora (La Traviata) et Suzuki (Madama Butterfly).

En 2007, Marie Kalinine est remarquée par Eve Ruggieri qui l’engage pour le rôle titre de Carmen aux Festivals « Musiques au cœur » d’Antibes et de Lacoste/ Pierre Cardin. « Révélation 2007 » d’Eve Ruggieri, elle l’invite à se produire dans son émission « Musiques au Cœur cinq étoiles » en mai 2008, sur France 2.

Pensionnaire au CNIPAL de 2007 à 2008, elle y approfondit son répertoire, et se produit dans de nombreux récitals. La saison 2008-09 l’a amenée au Théâtre du Châtelet à Paris, dans Il Vespro della Beata Vergine de Monteverdi, avec l’Ensemble Matheus sous la direction de Jean-Christophe Spinosi , et dans la mise en scène d’Oleg Kulik. L’été de la même année, elle a fait ses débuts au Festival d’Aix-en-Provence, dans le rôle de Vénus (Orphée aux Enfers d’Offenbach), sous la baguette d’Alain Altinoglu.

En 2010 , elle interpréte le rôle-titre de Carmen à l’Opéra Royal de Wallonie. Parmi ses prochains engagements : une tournée d’oratorio en Belgique et en Italie, sous la direction d’Hervé Niquet, une série de récitals pour le Centre de Musique Romantique Française de Venise, le rôle d’Armide (Renaud de Sacchini) au Palazzetto Bru-Zane de Venise, le rôle-titre de Médée de Hüe, un engagement pour le rôle-titre de La Navarraise de Massenet ainsi que pour Santuzza (Cavalleria Rusticana de Mascagni) à l’Opéra de Saint-Etienne (rôle qu’elle retrouvera en automne 2012, à l’Opéra Royal de Wallonie, aux côtés de José Cura).

Micha Tcherkassky, Balalaïka classique

Il est issu d’une famille française et d’une famille russe. Son grand-père français, René Bergerioux, était premier ténor à l’Opéra de Paris et à La Monnaie de l’Opéra de Bruxelles. C’est son grand-père russe André Semionovitch Tcherkassky qui l’a initié à la balalaïka.
De formation classique il étudie la balalaïka au Conservatoire Rachmaninoff à Paris, ensuite il se perfectionne avec Valery Zajiguine (professeur à l’Institut Gnessine de Moscou) et Alexandre Danilov (directeur et professeur au Conservatoire Rachmaninoff de Rostov sur le Don). Il participe au premier concours international d’instruments traditionnels russes à Tcherepovets (Russie) en 1992 où il se distingue en atteignant les demi-finales.

Principaux concerts :

Salle Cortot, Paris (1990 et 1991), Conservatoire Francis Poulenc Paris 16eme (1991), Hôtel de Ville de Paris (1988), Grande salle St-Georges du Kremlin Moscou Russie en la présence du Président Vladimir Poutine et du Patriarche Alexis II (2006), Music Hall Tucson USA (1989), Grande salle de l’Institut Gnessine Moscou Russie (2006), Ambassade de Russie à Paris (2007, 2009 et 2011), Péniche Opéra Paris (1990), Sainte Chapelle Paris (2007,2009), Eglise Saint-Séverin Paris (2006, 2007), Eglise Saint-Germain des Près Paris (2007, 2009), Centre culturel Russe Paris (1993), Centre culturel Bulgare Paris (2009), Vissi d’Arte Paris (2008), Espace Cardin Paris (2009), Festival Violon sur le Sable à Royan (2009), 3 Baudets avec Jean-Félix Lalanne Paris (2009), Festival de Crans-Montana Suisse (2009), Mairie du 8eme de Paris (2010), Olympia 10 ans du Festival Autour de la guitare (2011).

Natalia Golovchanskaya, Piano

Natalia Golovchanskaya est née le 28 mars 1980 à St-Pétersbourg en Russie.

Elle obtient les diplômes de piano, de musique de chambre, d’accompagnement et de formation musicale au conservatoire Rimski-Korsakov à St-Pétersbourg.

C’est à Paris qu’elle obtient le diplôme de musique de chambre à l’Ecole Normale « Alfred Cortot ». Elle y continue ses études au conservatoire « Claude Debussy » en cycle spécialisé où elle décroche les diplômes de piano et de musique de chambre.

Elle a participé à trois concours internationaux : elle obtient le diplôme de finaliste « Sophia Liahovizkaya » à St-Pétersbourg (1995), le 1er prix « Ginette Gaubert » à Paris (1998) et le 3eme prix « Clés d’or » à Paris (2003)
Elle a fait plusieurs récitals de piano et plusieurs concerts de musique de chambre à Paris à la salle Cortot et à l’Hôtel de Coulanges.

En 2003 elle a fait une tournée de récitals de piano et de concerts de musique de chambre au Mexique. En décembre 2007 elle a participé à la production des Noces de Stravinsky à L’Opéra de Nancy. Le 20 décembre 2006 elle a accompagné le récital de chant à l’Opéra de Nancy. En avril 2008, au théâtre du châtelet, elle participe à nouveau à la production des Noces de Stravinsky.


Di Mezzo accueille pour la première fois le Trio Russalka au Cloître ouvert des Dominicains, lieu magnifique et atypique au coeur de Paris.

Prix des places 26€ et 29€.

Reservation FNAC



La parole n'est pas un moineau ; une fois envolée, tu ne la rattraperas plus. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0