Accueil > Livres > Henri Troyat condamné

Henri Troyat condamné

25 février 2003


La cour fait interdiction à Henri Troyat et la société Flammarion de poursuivre la fabrication, l’exploitation et la commercialisation de l’ouvrage, ordonne le retrait de la vente de cet ouvrage, et ce sous astreinte de 150 euros par infraction constatée, passé le délai d’un mois à compter de la signification du présent arrêt.

Henri Troyat (Lev Tarassov) et les éditions Flammarion ont été condamnées par la cour d’appel de justice de Paris à verser 45 000 euros de dommages et intérêts à Gérard Pouchain et Robert Sabourin, auteurs du livre "Juliette Drouet ou la dépaysée" (éd. Fayard, 1992), pour contrefaçon dans sa biographie Juliette Drouet (1997).

En feuillettant les deux volumes, il ne faut effectivement pas très longtemps pour être convaincu, voici 2 extraits :

TROYAT, Henri, Juliette Drouet :

- Elle entend, tout près d’elle, un assourdissant éclat de rire (…), elle découvre son confesseur habituel (…). Il ne l’a pas vue et s’en va (…). Tandis qu’elle s’apprête à partir, elle se heurte à sa tante Françoise, qui(…) la menace des foudres de l’Eglise.

POUCHAIN G. et SABOURIN R., Juliette Drouet ou la dépaysée :

- Elle entend tout près d’elle un spectateur qui rit " à gorge déployée " : c’est son confesseur ! Il s’en va sans l’avoir vue, mais, " au même moment, ajoute-t-elle, ma tante arrive et me prédit toutes les foudres de l’Eglise ". " Mais, ma tante, mon confesseur aussi vient à Bobèche : il était là tout à l’heure… ".

La pratique du plagiat est à ce titre assez caractéristique du besoin de plonger la production d’un texte dans un autre texte que l’on détourne à sa façon. On revendique alors l’expression de l’idée et non plus l’idée ou le thème, que l’on sait appartenir à un autre. On épilogue sur ce qui peut pousser cet académicien fortuné à agir ainsi.



Tu attendras sept années de mariage pour faire des louanges de ta femme. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0