Accueil > Festivals > Faire aimer le théâtre aux habitants du Plateau Picard !

Faire aimer le théâtre aux habitants du Plateau Picard !

31 Mars - 17 Juin 2003


De février à juin 2003, la Communauté de Communes du Plateau Picard avec la Comédie de Picardie vous propose d’aller à la rencontre du théâtre. Quinze comédiens, marionnettistes, et metteurs en scène, du théâtre de la Jacquerie, vont se succéder dans diverses communes du Plateau Picard pour proposer des spectacles, des répétitions publiques, des ateliers, des lectures, des rencontres.

Le Manteau
D’après Les écrits, de N. GOGOL.

On a dit que Le Manteau eut une extraordinaire destinée et que la littérature russe, avec ses thèmes sociaux et humains, était sortie de cette petite nouvelle.
En fait, on ne peut guère imaginer scénario plus mince. Tout est construit autour de ce qu’on pourrait appeler un non-évènement. Et c’est ce qui en fait le prix.

Ainsi, Akaki, petit fonctionnaire aux écritures est la petite créature anonyme fondue dans la masse du personnel administratif impérial de St Petersbourg.
M. Akaki vit dans une absence quasi totale de relation humaine. Chacun a connu cet état second dans lequel on se trouve, après un long moment de solitude, sans parole échangée. L’espace intérieur s’enfle et prend le pas sur la réalité.

M. Akaki s’est établi dans cet état jusqu’au délire. Installé dans le refus total de la moindre responsabilité, il prend plaisir à recopier inlassablement des registres administratifs. Mais l’inévitable survient : le désir. L’impossibilité de prolonger l’existence de son vieux manteau maintes fois rapiécé pour l’hiver, a pour conséquence de faire naître dans toute la personne d’Akaki le désir d’un manteau neuf. Il se jette alors dans des privations incroyables. Marchant sur la pointe des pieds pour ne pas user ses semelles, il vit dans le noir pour économiser des chandelles, ne mange qu’un repas par jour, et bien d’autres choses encore.

Un beau jour, le manteau est là et Akaki est alors vu, admiré. Il existe enfin durant toute une journée. Hélas, le soir même, une bande de voyous lui vole son manteau. Akaki est alors le dernier des hommes. Dépouillé, humilié, il meurt dans l’indifférence générale. Mais son fantôme viendra terroriser la ville, tant il est vrai que toute la violence commise même envers l’être le plus démuni, appelle un jour une violence décuplée en retour.

Le spectacle passera de l’acteur masqué à la marionnette, comme on passe, au cinéma, du plan rapproché au plan général. Le tout sera emporté dans un style enjoué et libre où se mêleront le conteur, le jeu, la musique, le chant et la forme du numéro de cabaret. Le récit rapide, cherchera l’équilibre entre gravité du propos et légèreté de la forme.

L’équipe artistique :

- Adaptation et mise en scène : Alain Mollot
- Conception et interprétation musicale : Jorge Migoya
- Scénographie et direction plastique : Jean-Baptiste Manessier
- Costumes : Christiane Demeyer et Charlotte Villermet
- Lumière : Philippe Lacombe.
- Avec : Serge Djen, Julie Ferrier, Mélanie Mazoyer, Alexandre Picard, Yseult Welschinger, Alexandra Melis
- Production : Comédie de Picardie, Théâtre de la Jacquerie, Théâtre de la marionnette de Charleville-Mézière.

Répétitions publiques / Entrée libre :

- du Lundi 31 Mars au Vendredi 4 Avril 2003
- A Montiers
- Réservation obligatoire pour les groupes.

Représentations publiques / Entrée payante :

- Mardi 13 Mai à 20h30 / Montiers
- Mardi 3 Juin à 20h30 / Maignelay-Montigny
- Mardi 17 Juin à 20h30 / Plessier-sur-Saint-Just
- Entrée payante : 7,5€ ; réduit : 3€ (chômeur, étudiant…)



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0