Accueil > Spectacles > Théâtre > "La Mouette" de Tchekhov

"La Mouette" de Tchekhov

Du 27 septembre au 13 octobre 2012


Otomar Krejca : “Tchekhov n’aimait pas les prédictions, il aimait la luxuriance des roses.” Tchekhov le décrit précisément (les lieux, les objets). L’esthétique théâtrale de l’époque y trouvait son compte.

Anton Tchekhov

Né en 1860 à Taganrog en Crimée, fils de marchand et petit-fils de serf, Anton Pavlovitch Tchekhov est élevé dans cette ville avant de faire des études de médecine à Moscou. Il les délaisse pourtant pour la littérature et commence par publier des contes humoristiques avant de trouver sa voie, celle de romancier et dramaturge passionné par les brûlants problèmes de la personnalité et de la vie humaine. En 1888 paraît sa première pièce, Ivanov, qui connut le succès après plusieurs tentatives malheureuses. En 1890, Tchekhov part pour le bagne de l’Île Sakhaline afin d’étudier une institution
qu’il juge scandaleuse. Il laisse des documents sur ce voyage dans ses nouvelles L’Île Sakhaline (1891) et En déportation (1892). Durant la famine qui, en 1892-1893, dévaste la Russie méridionale, il
prend part à l’oeuvre des secours sanitaires. Il passe ensuite de nombreuses années dans sa petite propriété de Melikhovo, proche de Moscou, où il écrit la plus grande partie de son oeuvre.

Après un échec au théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg, sa pièce La Mouette connaît un succès remarquable au Théâtre d’Art de Stanislavski et de Némirovitch-Datchenko de Moscou.

Cette pièce
scelle la collaboration fructueuse entre ces trois hommes au Théâtre d’Art où voient le jour Oncle Vania (1899), Les Trois Soeurs (1900) et La Cerisaie (1904). Atteint de la tuberculose, Tchekhov doit se
retirer en Crimée et se rend à plusieurs reprises en Allemagne et en France pour se faire soigner. En 1903, il se marie avec Olga Knipper, jeune actrice du Théâtre d’Art. Tchekhov meurt en 1904 à
Badenweiler en Allemagne lors d’un séjour en cure.

Christian Benedetti – mise en scène – Trigorine (La Mouette) et Mikhaïl Lvovitch Astrov (Oncle Vania) Après des études au conservatoire national de région de Marseille, Christian Benedetti intègre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris avec pour professeur Antoine Vitez. Il fait plusieurs séjours d’études à Moscou avec Oleg Tabakov et Anatoli Vassiliev, en Hongrie avec le Théâtre Katona de Budapest et à Prague avec Otomar Krejca. Il enseigne à l’école du Théâtre national de Chaillot, à l’École nationale supérieure des arts et techniques du Théâtre, au conservatoire national de région de Marseille, à l’École supérieure d’art dramatique, au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, au département théâtre du Centre national des arts du cirque. Il enseigne également en Italie, en Roumanie, en Bulgarie. En 1988, il est directeur du Festival international de Miramas. Il est également membre fondateur d’Autre(s) part(s) (Acteurs unis pour la transformation, la recherche et l’expérimentation (sur les relations entre) populations art et société), groupe de réflexion sur les friches et les nouvelles pratiques artistiques. Au théâtre, il joue notamment sous la direction de Jean-Pierre Bisson, Marcel Bluwal, Antoine Vitez, Otomar Krejca, Aurélien Recoing, et en 2008 sous la direction de Sylvain Creuzevault dans Product de Mark Ravenhill à La Java puis au Théâtre-Studio, au Festival d’Avignon puis en tournée en France. Au cinéma, il joue entre autres dans Caché de Michael Haneke. Metteur en scène et acteur, il met en scène une dizaine de spectacles avant de créer en 1997 le Théâtre-Studio à Alfortville, un lieu de recherche et de fabrique où de nombreux auteurs sont associés. En 1997, Edward Bond devient le premier auteur associé avec la mise en scène de Sauvés. Cette collaboration se traduit ensuite par les mises en scène de Mardi en 1998, Onze débardeurs création française en 2001, et une nouvelle mise en scène avec les acteurs du Théâtre libre de Minsk (Biélorussie), en 2007. Suivent la création mondiale d’Existence en 2002 et une reprise en 2006 et Les Enfants avec des enfants incarcérés dans des pénitenciers en Roumanie en 2003 puis en 2005 avec des jeunes incarcérés à Fresnes. En 2003, Biljana Srbljanovic devient auteur associée pour trois ans, après sa création française de Supermarché, qui obtiendra le prix spécial de la mise en scène au Festival international de Novi-Sad en Serbie-
Monténégro. Puis en 2004 la mise en scène de La Trilogie de Belgrade sera jouée au Théâtre Nanterre-Amandiers, au Piccolo Teatro di Milano et au Théâtre-Studio, et celle de L’Amérique,
suite création européenne, au Théâtre-Studio. En 2005, Gianina Carbunariu, auteur dramatique
roumaine, rejoint le Théâtre-Studio comme auteur associée, avec la création en France de Stop the Tempo qui sera repris au Théâtre Bulandra à Bucarest, au Théâtre national de Iasi, au Théâtre national hongrois de Cluj Roumanie en 2006, en 2007 au festival de Tours et au Théâtre de l’armée à Sofia en 2008. Christian Benedetti met ensuite en scène Kebab en 2008, Avant-hier, après demain en 2009, La guerre est finie qu’est-ce qu’on fait ? en 2010, créations françaises. En 2009, il met en scène New-York 2001, création en France, au Théâtre-Studio. Christophe Fiat devient auteur associé à cette occasion. En 2010, il met en scène Piscine (pas d’eau) au Théâtre-Studio, création en France et l’auteur, Mark Ravenhill s’associe lui aussi au Théâtre-Studio. En 2000, il monte Blasted de Sarah Kane au Théâtre Nanterre-Amandiers et au Théâtre-Studio. Il crée pour la première fois en France 4.48 Psychose au Théâtre-Studio en 2001, puis en Roumanie avec les acteurs du Teatrul Tineretului de Piatra Neamt, à Satu Mare, au Festival international de Sibiu, à Timisoara, Cluj et Bucarest. Il met en scène Anamaria Marinca dans Blasted, Crave et Psychose et à nouveau dans la version anglaise au Young Vic Theatre de Londres, en 2009. Au Théâtre-Studio, il signe également la mise en scène des Terres de minuit de Mounsi (en 1998), de Torrito II de Dominique Probst (en 2002), et au Théâtre 13 en 2005, la création en France de Peanuts de Fausto Paravidino. En 2011, il signe la mise en scène de La Mouette de Tchekhov au
Théâtre-Studio, repris à la fin de l’année 2011 au Théâtre-Studio et en tournée. En 2012, il signe celle d’Oncle Vania de Tchekhov, à nouveau au Théâtre-Studio d’Alfortville. Ces deux spectacles débutent le projet de monter l’intégralité des pièces de Tchekhov. En juin 2012, il met en scène Savannah Bay de Marguerite Duras au Théâtre d’Art de Moscou. La Mouette et Oncle Vania de Tchekhov sont repris à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet pour ouvrir la saison 2012/2013, puis au Théâtre-Studio en alternance et en tournée. En 2013, il met en scène deux pièces à la Comédie- Française : Existence d’Edward Bond et Lampedusa Beach de Lina Prosa en mars puis Trois Soeurs de Tchekhov, création prévue en novembre.

Avec :
- Brigitte Barilley Arkadina
- Christian Benedetti Trigorine
- Christophe Caustier Medvedenko
- Philippe Crubézy Dorn
- Marie-Laudes Emond Paulina
- Laurent Huon Chamraiev
- Florence Janas Nina
- Xavier Legrand Treplev
- Jean Lescot / Jean-Pierre Moulin Sorine (en alternance)
- Nina Renaux Macha.

Durée : 1h50 sans entracte / grande salle
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Square de l’Opéra Louis-Jouvet 7 rue Boudreau 75009 Paris
M° Opéra, Havre-Caumartin I RER A Auber
Réservations : 01 53 05 19 19

Informations pratiques

- La Mouette
jeudi 27 septembre à 20h, samedi 29 septembre à 15h, mardi 2 octobre à 19h, jeudi 4 octobre à 20h, samedi 6 octobre à 20h, mercredi 10 octobre à 20h, vendredi 12 octobre à
20h et samedi 13 octobre à 15h

- Oncle Vania
vendredi 28 septembre à 20h, samedi 29 septembre à 20h, mercredi 3 octobre à 20h,
vendredi 5 octobre à 20h, samedi 6 octobre à 15h, mardi 9 octobre à 19h, jeudi 11 octobre à 19h, samedi 13 octobre à 20h
intégrale la mouette / oncle vania : dimanche 7 octobre à 16h

Tarifs : de 7 à 32 €
- plein tarif : de 14 à 32 €
- tarif réduit* : de 12 à 27 €
*plus de 65 ans et abonnés pour les spectacles hors-abonnement (sur présentation d’un justificatif)
- tarif jeune -30 ans** : de 7 à 16 €
**50% de réduction sur le plein tarif pour les moins de 30 ans, et les bénéficiaires du RSA (sur présentation d’un justificatif)
- groupes / collectivités et demandeurs d’emploi : de 10 à 25€
- tarif spécial Tchekhov : intégrale La Mouette / Oncle Vania : de 13€ à 43€



Un homme sans patrie, c'est un rossignol sans chanson. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0