Accueil > Spectacles > Théâtre > ’Les Demoiselles de Wilko’ de Alvis Hermanis

’Les Demoiselles de Wilko’ de Alvis Hermanis

27 - 29 avril 2011


Originaire de Lettonie, Alvis Hermanis, né en 1965, a grandi entre deux mondes, celui finissant de l’empire soviétique puis celui de l’Union Européenne que son pays a rejoint en 2004.

Aujourd’hui directeur du Théâtre de Riga, il se fait remarquer par un théâtre, parfois sans paroles, toujours au plus près des acteurs – qui peuvent aussi être co-auteurs de ses créations. C’est avec deux spectacles, Les Demoiselles de Wilko et The Sound of Silence, que le public parisien va pouvoir découvrir ce metteur en scène.

Adapté du roman du Polonais Jaroslaw Iwaszkiewicz, paru en 1932 et dont Andrzej Wajda tira un film en 1978, Les Demoiselles de Wilko tiennent une place à part dans le parcours de Alvis Hermanis. Convoquant les thèmes du souvenir et de la mémoire, cette pièce, située juste après la Seconde Guerre mondiale, est une variation magistrale sur le temps qui s’écoule. Un dénommé Wiktor Ruben, marqué par un deuil, se voit conseiller du repos. Il se retire dès lors dans le village de Wilko, où enfant il passait l’été. Il y retrouve cinq soeurs auxquelles il a été lié d’une façon ou d’une autre. Ces retrouvailles ne seront pas sans ébranler les uns et les autres. Alvis Hermanis, dans Les Demoiselles de Wilko, joue sur ce temps suspendu, ce passé recomposé l’espace d’une visite.

Il invite le spectateur à une réflexion sur ce que nous avons été et ce que nous sommes. « La scène est l’espace de l’éphémère. C’est pourquoi c’est un art si mélancolique, définitivement ancré dans l’Europe d’autrefois même s’il peut raconter des histoires d’aujourd’hui », dit Hermanis. La mélancolie de son théâtre n’a d’égale que la force de son engagement. / Philippe Noisette


Alvis Hermanis est directeur artistique du Nouveau Théâtre de Riga
depuis 1997. Il est aujourd’hui l’un des metteurs en scène les plus
innovants de la scène théâtrale lettonne. Il a notamment reçu le prix
prestigieux Young Directors Project pour sa mise en scène de la pièce
Le Révizor au festival de théâtre de Salzbourg (2003) et le IXème Prix
Europe Nouvelles Réalités Théâtrales (2007). Il a été récompensé par de nombreux prix dont le Prix Stanislavski en 2008 (Moscou, Russie),
nomination théâtre étranger, le Nestroy Preis comme meilleur metteur en scène autrichien pour sa production Eine Familie et le prix Konrad Wolf pour ses créations internationales.

Diplômé du département des arts dramatiques du Conservatoire d’Etat en 1988, Alvis Hermanis monte des créations théâtrales au Nouveau Théâtre de Riga depuis 1993.

Salle Jean Vilar
Horaires : 20h30
Durée du spectacle : 2h sans entracte
Spectacle en italien surtitré en français
Théâtre National de Chaillot
1 place du Trocadéro 75116 Paris
01 53 65 30 00



Ce qui, en français, a l'air de sonner, bien traduit en russe peut être très vilain. Alexandre Soumarokov

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0