Accueil > Spectacles > Opéra > AKHMATOVA, le nouvel opéra de Bruno MANTOVANI

AKHMATOVA, le nouvel opéra de Bruno MANTOVANI

Bruno Mantovani


L’événement lyrique de mars 2011 à Paris : Bastille accueille du 28 mars au 13 avril 2011 le nouvel opéra de Bruno Mantovani, inspiré par la vie de la poétesse russe Anna Akhmatova (1889-1966).

COMMANDE DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS

OPÉRA EN TROIS ACTES

MUSIQUE DE BRUNO MANTOVANI
LIVRET DE CHRISTOPHE GHRISTI
EN LANGUE FRANÇAISE

- Pascal Rophé..............................Direction musicale
- Nicolas Joel.......................................Mise en scène
- Wolfgang Gussmann................Décors et costumes
- Hans Toelstede.........................................Lumières
- Patrick Marie Aubert........................Chef du Chœur

- Janina Baechle (Anna Akhmatova)
- Atilla Kiss-B (Lev Goumilev)
- Lionel Peintre (Nicolaï Pounine)
- Varduhi Abrahamyan (Lydia Tchoukovskaïa)
- Valérie Condoluci (Faina Ranevskaïa)
- Christophe Dumaux (Le Représentant de L’Union des écrivains)
- Fabrice Dalis (Un Sculpteur, Un Universitaire anglais)
- Ugo Rabec (Un agent).

Présentation

Né en 1974, Bruno Mantovani est l’un des compositeurs les plus brillants de notre temps. Il a à son actif un catalogue impressionnant et couvrant tous les genres, du piano seul et du quatuor à cordes aux œuvres symphoniques et à l’opéra (L’Autre côté, créé en 2006 à l’Opéra du Rhin).

Il a fait ses débuts à l’Opéra de Paris pendant la saison 2009-2010 en signant le ballet Siddharta et y signe à présent son premier ouvrage lyrique, inspiré du destin d’Anna Akhmatova, l’un des plus grands poètes de l’histoire russe et du XXe siècle.

« Pourquoi des poètes en temps de détresse ? » C’est ce que se demandait Hölderlin dans son élégie Pain et vin, avant que la question ne soit reprise par Heidegger. Akhmatova pose une question un peu différente : comment un poète peut-il vivre en temps de détresse ? Jusqu’où sa nature de poète lui permet-elle d’être présent et d’agir ? Quel est son plus vrai devoir ?

Site Internet :

- http://www.operadeparis.fr



Qui est seul n'est pas toujours pauvre, mais qui est pauvre est trop souvent seul. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0