Accueil > Spectacles > Théâtre > Shakespeare ’russe’ aux Gémeaux

Shakespeare ’russe’ aux Gémeaux

La Tempête, du 26 janvier au 13 février (en russe surtitré)


Début d’année Shakespearien aux Gémeaux avec Tempête mise en scène par Declan Donnellan, A partir du 26 janvier 2011.

Voici sur la scène nationale des Gémeaux de Sceaux l’un des plus beaux mois shakespeariens qui soit : deux piliers de la culture européenne, soutenus par deux mises en scène qui choisissent leur camp – au risque d’ébranler certains. Dernières places disponibles à réserver d’urgence : il n’y en aura pas pour tout le monde.

Une mise en scène « d’une gravité quasi enfantine et sauvage » qui n’explore pas forcément le politique mais joue de l’Angleterre médiévale comme d’un « pays imaginaire, fantasmé, un jardin rêvé comme un paradis perdu ».

Pour deux semaines, retour à Sceaux, après le Macbeth de la saison dernière, du shakespearien Declan Donnellan himself, pour une nouvelle création de La Tempête. Il vient cette fois avec sa troupe de comédiens russes du festival Tchekhov de Moscou, retrouver « le monde du temps de Shakespeare, un monde merveilleux et dramatique, qui montrera toute la puissance de l’homme, mais aussi toute sa misère ». Seulement du temps de Shakespeare ?


Nous sommes de la même étoffe que les songes et notre vie infime est coiffée de sommeil ». Extrait de La Tempête.

La Tempête va mêler tout au long du spectacle, le grotesque et le tragique, au contraire des autres pièces qui vont les opposer de façon assez radicale. Ces pièces qui débutent de façon tragique permettent cependant un dénouement heureux. Dans La Tempête, la situation tragique est évoquée par Prospero, mais elle a déjà eu lieu. Elle servira comme toile de fond à la pièce qui verra naître après le pardon final de Prospero, un espoir fragile et sans cesse menacé.
La Tempête semble faire le bilan de toute l’oeuvre de Shakespeare, et, de ce fait, peut être considérée comme un miroir de toute son oeuvre. Par ailleurs, plus qu’aucune autre pièce, elle semble se faire l’écho des grands débats moraux, politiques du siècle de la Renaissance, posés ainsi à travers l’héritage antique, puisqu’on y retrouvera à la fois Ovide mais également Montaigne, Machiavel,
et de façon générale, toute la réflexion de la Renaissance sur les problèmes d’un monde meilleur, par conséquent de l’utopie, sur l’éducation ainsi que sur le pouvoir monarchique(...)

Créée en 1981 par Declan Donnellan, et Nick Ormerod, Cheek by Jowl présente des spectacles sur cinq continents, en anglais, en français et en russe. La compagnie a joué dans plus de 200 villes et plus de 40 pays. Cheek by Jowl est actuellement en résidence au Barbican Centre de Londres, et partenaire privilégié des Gémeaux / Sceaux / Scène Nationale.

La Tempête, du 26 janvier au 13 février (en russe surtitré)
Les Gémeaux, scène nationale
49 avenue Geroges Clemenceau
92330 Sceaux

Accès :
- RER B : Station Bourg-la-Reine
- ou Bus 188 : Georges-Clemenceau, Sceaux



L'histoire est encore plus rancunière que les hommes. Nicolaï Karamzine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0