Accueil > Festivals > FESTIVAL ’LES FIANÇAILLES AU COUVENT’

FESTIVAL ’LES FIANÇAILLES AU COUVENT’

DU 28 JANVIER AU 4 FÉVRIER 2011


FESTIVAL ’LES FIANÇAILLES AU COUVENT’ DU 28 JANVIER AU 4 FEVRIER 2011 :

- Les Fiançailles au couvent
- Roméo et Juliette
- Un bal russe
- Chostakovitch en lettres et musique.


Les Fiançailles au couvent, Opéra comique de Serge Prokofiev et Myra Mendelssohn d’après La Duègne de Sheridan.

Tugan Sokhiev
Martin Duncan
Orchestre et chœur du Capitole de Toulouse

Avec Les Fiançailles au couvent, chanté en russe sur un livret d’opéra-comique anglais, Prokofiev offre un pendant à L’Amour des trois oranges, composé en français d’après une pièce italienne et créé 25 ans plus tôt à Chicago. Mais à la loufoquerie la plus complète succède alors une savoureuse comédie de mœurs qui rappelle à la fois Molière et Grétry.

- Direction musicale, Tugan Sokhiev
- Mise en scène, Martin Duncan
- Décors et costumes, Alison Chitty
- Chorégraphie, Ben Wright

- Don Jérôme, Brian Galliford
- Ferdinand, Garry Magee
- Louisa, Anastasia Kalagina
- La Duègne, Larissa Diadkova
- Antonio, Daniil Shtoda
- Clara d’Almanza, Anna Kiknadze
- Mendoza, Mikhail Kolelishvili
- Don Carlos, Yuri Vorobiev
- Père Augustin, Eduard Tsanga
- Frère Elustaphe/ 1°masque, Vasily Efimov
- Frère Chartreuse/ 2°masque, Marek Kalbus
- Frère Bénédictine/ 3°masque, Mischa Schelomianski
Lauretta, Eleonora Vindau.


Roméo et Juliette

CONTE MUSICAL

Inspirée par la pièce de Shakespeare, l’histoire de Roméo et Juliette est racontée en musique. Les suites pour orchestre que Prokofiev composa en 1938, chef-d’œuvre du répertoire chorégraphique, sont ici adaptées pour l’Ensemble Agora.

- Irène Jacob, récitante
- Jérôme Kircher, récitant
- Ensemble Agora


Un bal russe

RÉCITAL DE PIANO. Œuvres de Prokofiev, Villa-Lobos, Tan Dun, Stefan Montague, Gérard Pesson, Henry Cowell.

Par Wilhem Latchoumia

Le dessinateur Blutch créera le décor en direct


Chostakovitch en lettres et musique

CONCERT

Chostakovitch a réussi comme aucun autre musicien à combiner dans son œuvre le souffle de l’épopée politique et la voix fragile de l’individu en proie au doute. Sa musique de chambre et ses écrits dessinent le portrait d’un artiste qui vécut déchiré par son statut officiel.

- François Marthouret, récitant
- Quatuor Ludwig


L’Opéra Comique
1, place Boieldieu - 75002 Paris
Du lundi au samedi de 11 h à 19 h et le dimanche de 11 h à 17 h
Par téléphone : 0 825 01 01 23 (0,15 € la minute )



Se faire des amis est une occupation de paysans, se faire des ennemis est une occupation d'aristocrates. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0