Accueil > Expositions > EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE ’Sboryanovo – nature et monuments, dieux et (...)

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE ’Sboryanovo – nature et monuments, dieux et hommes’

Du 22 septembre au 8 octobre 2010


Le site de Sboryanovo est inscrit dans la liste du Patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, démontrent l’universalité de la doctrine du thrace Orphée, prouvent les relations des thraces avec les peuples européens – Slaves, Celtes et Germains, Grecs et Etrusques, avec le monde Est-méditerranéen…

La réserve historique et archéologique de Sboryanovo est un exemple rare de la coexistence harmonieuse des monuments archéologiques dans un milieu naturel qui a changé très peu depuis l’époque de leur création.

C’est un complexe qui se constitue dès l’Antiquité jusqu’à nos jours de sites, de sanctuaires et de nécropoles ; c’est aussi un coin naturel dans lequel vivent des espèces d’animaux et de végétaux rares.

A Sboryanovo se trouvent des monuments archéologiques dont certains, comme par exemple le Tombeau thrace de Svechtari, font partie du patrimoine culturel de l’UNESCO.

Sboryanovo – d’une nature mystique, destiné à des rencontres entre les dieux et les hommes - est un des endroits, les plus représentatifs de la Bulgarie. La strate culturelle et les monuments depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, de même que les coutumes indo-européens, encore préservés, font preuve du rôle de la Bulgarie en tant que carrefour où se rencontrent et s’enchevêtrent les religions mondiales. Est-ce que les récits des auteurs antiques sur la culture remarquable et la spiritualité des Thraces sont vrais ?


S.E. M. l’Ambassadeur Marin RAYKOV a assisté à l’inauguration de cette magnifique exposition, présentée par Mme Diana Ignatova, Conseiller auprès de l’Ambassade de la République de Bulgarie à Paris, le 24 septembre 2010.

Centre Culturel Bulgare
28 rue la Boétie
75008 PARIS 08



Le cerveau russe est humide, il ne flambe pas du feu de l'intelligence, et quand tombe en lui l'étincelle du savoir, il fume et s'éteint. Maxime Gorki

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0