Accueil > Spectacles > Danse > ’Flamboyante Russie’ à la Cinémathèque française

’Flamboyante Russie’ à la Cinémathèque française

Les 10 et 11 juillet 2010


La Cinémathèque de la Danse dans le cadre du festival ’Les Etés de la Danse’ présente les 10 et 11 juillet ’Flamboyante Russie’ à la Cinémathèque française.

La Russie est plus qu’un pays, c’est un continent. C’est une terre à couleurs substantielles dont les enfants furent notamment Bakst et les ballets russes, Kandinsky, Tarkovsky. La couleur continentale absorbe la lumière et scintille. La terre et l’air russes rayonnent au-delà de ses frontières. Ainsi Les Chaussons rouges captent des rouges et des bleus russes et les redistribuent autour de la danse, dans les coussins, les drapés du décor, comme chargés de celles-ci.
Rudolf Noureev plonge la danse classique dans un monde de scintillance. Danser n’est pas coloriser, mais couleurs et danse entretiennent des rapports mystérieux. Week-end avec de grands réalisateurs du film de danse : Michael Powell, Dominique Delouche, Philippe Collin .

La danse est un art en soi qui tient par lui-même. Pas besoin du cinéma. Mais la danse reconstruite dans un film apporte au cinéma de nouvelles manières de monter, de nouvelles perspectives : ainsi on peut apprécier les faits et geste d’un acteur à partir du point de vue de la danse. La danse fait voir l’acteur autrement. Red Shoes est une des plus fameuses incarnations de ces échanges subtils entre l’acteur et la danseuse.

Samedi 10 juillet 2010 :

- Séance à 14h. My Funny Balanchine : Balanchine et la comédie musicale, montage.

- Séance à 16h. Les Cahiers retrouvés de Nina Vyroubova, 1996, 90’, de Dominique Delouche avec Nina Vyroubova,

- Séance à 18h. Les Chaussons rouges » de Michael Powell et Emeric Pressburger, 1948, 133 minutes, chorégraphie de Leonide Massine, avec Moira Shearer, Leonide Massine, Marius Goring, Anton Walbrook. Copie remasterisée

Dimanche 11 juillet 2010 :

- Séance à 12h. Rencontre autour de Rudolf Nureev : animée par Ariane Dolffus et René Sirvin.
Avec des séquences de films. Un dialogue s’instaurera avec des danseurs de l’Opéra de Paris témoins majeurs de sa carrière française. Paroles et images donc
- Paroles de l’Opéra de Paris : Brigitte Lefèvre, directrice, Elisabeth - Platel, directrice de l’Ecole de Danse, Ghislaine Thesmar, répétitrice, Patrice Bart, Maître de ballet, Laurent Hilaire, Maître de ballet.

- Séance à 14h. Le Lac des cygnes, 1966, 106 minutes, chorégraphie de Rudolf Noureev, avec Rudolf Noureev et Margot Fonteyn

- Séance à 16h. Noureev à Spolète, 53 minutes, 1964, de Philippe Collin et Pierre-André Boutang, présenté par philippe Collin avec Rudolf Noureev.

- Noureev à Paris, 2003, 10’ en collaboration avec l’Institut National de l’Audiovisuel, Montage : Germaine Cohen, René Sirvin et Nicolas Villodre.

- Séance à 18h. I am a dancer, Je suis un danseur, 90 minutes, 1973, de Pierre Jourdan

Cinémathèque de la Danse
70, bd de Reuilly
75012 Paris



L'histoire est encore plus rancunière que les hommes. Nicolaï Karamzine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0