Accueil > Spectacles > Danse > Hommage à Mikhail Baryshnikov : Pour des raisons indépendantes de notre (...)

Hommage à Mikhail Baryshnikov : Pour des raisons indépendantes de notre volonté cette conférence est annulée

Le jeudi 17 juin à 20h


La Cinémathèque de la Danse présente : le jeudi 17 juin à 20h, salle Henri Langlois : Hommage à Mikhail Baryshnikov, l’un des plus grands danseurs de tous les temps, à l’occasion de sa venue à Paris début juin au Théâtre de la Ville.

Mikhail Baryshnikov à Paris en juin 2010 : Hommage à Mikhail Baryshnikov, doit être rendu par la Cinémathèque de la Danse à la Cinémathèque française. : Baryshnikov by Tharp. et À props de la gaîté parisienne. Pour des raisons indépendantes de notre volonté cette conférence a été annulée.

Baryshnikov a toujours pratiqué l’ouverture : ouverture à la danse contemporaine, ouverture aux autres arts, ouverture au cinéma de fiction. Le film de Don Mischer et de Twyla Tharp Baryshnikov by Tharp,, 60 minutes, avec ses trois chorégraphies exprime au plus haut point ces ouvertures : jazz, danse classique et danse moderne. Il sera présenté dans le cadre de notre hommage à la Cinémathèque française. L’Amérique c’est le mélange des genres.

La danse fait événement. C’est un des événements de la vie, à côte de la guerre ou de la poésie. Martha Graham disait que le développement de la danse annonçait la guerre. Mais face à la guerre il y a la danse. Le grand poète et philosophe Joë Bousquet, qui demeura tente ans immobilisé dans sa chambre de Carcassonne, paralysé par une balle de la guerre de 14-18 logée dans son dos, disait que la pensée ne représente pas le malheur mais le dépasse, le détruit. Et cela commence par la dignité et la simplicité d’être. La danse, également, ne donne pas une image du malheur. Ce n’est pas une représentation mais une action. Une action qui travaille des forces positives et compose avec elles. “transformer les handicaps en force” écrit Dominique Frétard à propos de la vie de Michael Baryshnikov. Avant l’art il y a le travail sur la vie – notamment le courage – qui conditionne l’accès à l’art. Charles Chaplin inventa son personnage à partir d’un corps dont la croissance fut entravée par la misère. Baryshnikov à partir de sa petitesse trouva un nouvelle ligne de saut.

Un des événements de la danse s’appelle Mikhail Baryshnikov.

Face à l’adversité - la jalousie professionnelle le poussa à quitter la direction de l’American Ballet Theater – Baryshnikov s’ouvrit plus encore (il a été acteur de cinéma et de théâtre) : rapports de travail avec les danseurs de la post modern dance, collaboration avec Merce Cunningham pour la création du Baryschnikov Arts Center qui relie danse, cinéma, arts plastique, musique.

Baryshnikov by Tharp, À props de la gaîté parisienne, un film réalisé par Jacques Scandélari, 1988, 26, (reprise à New York en 1988 par Christian Lacroix, Mikhaïl Baryshnikovet les danseurs de l’A.B.T. de La Gaîté parisienne de Léonide Massine) À props de la gaîté parisienne, un film réalisé par Jacques Scandélari, 1988, 26, (reprise à New York en 1988 par Christian Lacroix, Mikhaïl Baryshnikovet les danseurs de l’A.B.T. de La Gaîté parisienne de Léonide Massine) à la Cinémathèque française, 51 rue de Bercy Paris 12ème.

Prix des places : 6, 50 euros / tarif réduit : 5 euros
Les billets peuvent être achetés avant la séance ou sur le site : www.cinematheque.fr

Renseignements :
- www.lacinemathequedeladanse.com
- 01 44 75 42 75



La parole n'est pas un moineau ; une fois envolée, tu ne la rattraperas plus. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0