Accueil > Expositions > Exposition ’Regards russes sur Paris’

Exposition ’Regards russes sur Paris’

Du 3 au 29 mai 2010


Les liens avec Paris comme avec la Russie des artistes choisis pour l’événement sont différents et méritent aussi d’être analysés. Comment ces liens sont-ils vécus ? Sont-ils revendiqués ?

Une exposition collective d’artistes plasticiens :
- Galina Bystritskakaia, peintre
- Vladimir KARA, peintre
- IIrina RAKOVA, peintre
- Masha S. (SCHMIDT), peintre
- Nikolaï SAOULSKI, photographe
- Sacha SERGUEEVA, photographe.


Six artistes plasticiens proposeront des oeuvres, empreintes de leur sensibilité, qui rendront un hommage à Paris, une ville à laquelle chacun est attaché, dans le salon d’honneur de la mairie du XXe arrondissement, du 3 au 29 mai. De 8 h 30 à 18 heures, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 19 heures le jeudi, et de 9 heures à 12 h 30 le samedi. Entrée libre.

En clin d’oeil, la projection en continu du « Temple souterrain du communisme », un documentaire du cinéaste Igor Minaevnaevnaevnaev, qui met en scène le métro de Moscou.

Six artistes plasticiens. Ils sont nés en Russie, et n’ont (presque) rien en commun, si ce n’est leur vie d’artiste, leur origine russe, leur attachement à Paris. Six artistes, autant dire six vies, et six manières de voir. Moscovites ou Parisiens, abstraits ou figuratifs, peintres ou photographes.

Ils ont choisi pour thème d’exposition leur Regards sur Paris, ville cosmopolite, ouverte, toujours la même et chaque instant différente. Paris ville d’accueil, de culture, d’arts, d’histoire(s). Paris, thème éternel et si malléable, où se marient modernité et tradition, plus peut-être que dans toute autre ville.

Autour de l’exposition :

- le 28 mai à 19 h 30 : Les Saisons, de Tchaïkosvky, un concert du pianiste Irakly Avalvalvalianani,
Salle des mariages, mairie du XXe arrondissement.
Entrée libre.
Avec le soutien du Centre Chopin, 175 rue des Pyrénées, 75020 Paris

- Tout au long du mois de mai, des librairies du quartier Gambetta invitent à la découverte de la culture, de la littérature et des arts russes, sous forme de sélection de livres et de vitrines :


La Librairie des Gâtines accueille des rencontres avec des écrivains :
- Le mercredi 19, Andréï Kourkov, pour Laitier de nuit (éd. Liana Levi)
- Le jeudi 20, Dominique Bromberger, pour C’est ça la Russie
(éd. Actes Sud)
- Le mercredi 26, Hugo Boris, pour Je n’ai pas dansé depuis longtemps (éd. Belfond)
- Le samedi 29, Josette Bouvard, pour le Métro de Moscou, la Construction d’un mythe soviétique (éd. du Sextant) (sous réserve).



Qui est seul n'est pas toujours pauvre, mais qui est pauvre est trop souvent seul. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0