Accueil > Spectacles > Théâtre > Pleins Feux sur la Jeune Création : Daniil Harms et Fedor Dostoïevski

Pleins Feux sur la Jeune Création : Daniil Harms et Fedor Dostoïevski

Du 6 au 24 Janvier 2010


Le spectacle ’Phénomène’ bénéficie du soutien de nos professeurs à l’ENSATT Andrei Rogojine et Vladimir Granov.

Cette plage de programmation est dédiée aux premières fois : elle fait la part belle aux découvertes et aux expérimentations.

Elle offre un espace de visibilité à de jeunes compagnies théâtrales en leur permettant de présenter leur première création dans des conditions professionnelles d’exploitation. Elle vise à soutenir l’émergence de nouvelles formes d’écritures et à favoriser la rencontre avec le public. Pour la 1ère édition, le point commun à ces trois propositions artistiques est l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) dont ces collectifs sont issus :

- Phénomène - Cie La Nouvelle Fabrique
D’après Daniil Harms
Absurdes, fragmentés, les textes de Harms offrent un champ de liberté ludique : de courtes vignettes où se succèdent des scènes de pauvreté ou de privations, des scènes fantastiques, oniriques, comiques.
« Une vieille, par excès de curiosité, a basculé par la fenêtre puis elle est tombée et s’est écrasée au sol. Une autre vieille s’est penchée par la fenêtre pour regarder celle qui venait de s’écraser, mais par excès de curiosité, elle a basculé elle aussi, puis elle est tombée et s’est écrasée au sol. (…) Lorsque a basculé la sixième vieille, j’en ai eu assez de les regarder et je suis allé au marché Maltsevski, où, à ce qu’on disait, un aveugle avait reçu en cadeau un châle tricoté. »

- Les Nuits Blanches - Cie La Maison Jaune
D’après Fedor Dostoïevski
Pourquoi le meilleur des hommes a-t-il toujours quelque chose à cacher à un autre et se tait-il devant lui ? »
Cette interrogation lancée comme un cri au coeur de la troisième nuit questionne nos rapports régis par la peur : la peur de l’autre, de sa différence et de sa part de mystère. L’isolement qui s’en suit et la fuite vers des rapports rêvés et simples où l’humain prime sur l’efficace. Le désir d’aller au-delà de ce frôlement de passant…

Théâtre de l’Opprimé Paris
78-80, rue du Charolais – 75012 Paris
Tél. : 01 43 45 81 20



On n'attelle pas au même timon le cheval fougueux et la biche craintive. Ivan Tourgueniev

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0