Accueil > Spectacles > Opéra > ’Salomé’ montée par Lev Dodine à l’Opéra Bastille

’Salomé’ montée par Lev Dodine à l’Opéra Bastille

Du 7 novembre au 1 décembre 2009


Lev Dodine travaille comme directeur invité de différents théâtres de Russie et de l’étranger. Il dirige notamment le Théâtre d’Etat des jeunes spectateurs de Leningrad qui est à l’origine de sa vocation, le Théâtre Gorki, le MKhAT, le Théâtre National Finnois, le Festival de Salzbourg, le Mai Musical de Florence et La Scala de Milan.

Richard Strauss avait quarante ans lorsqu’il trouva sa voie à l’opéra. La gloire lui était venue depuis longtemps grâce à ses poèmes symphoniques, ses lieder et son génie de chef d’orchestre. Mais ce n’est qu’avec Salomé qu’il sut affronter et vaincre l’ombre terrifiante de Richard Wagner.

A Berlin, Strauss avait vu la pièce d’Oscar Wilde - écrite pour Sarah Bernhardt - mise en scène par Max Reinhardt, le nouveau génie du théâtre allemand, et interprétée par son actrice fétiche, Gertrud Eysoldt, fascinante pythie. Et il comprit qu’il pouvait, comme personne avant lui, faire tour à tour gémir et hurler la chair implorante et furieuse de la princesse. Un seul acte, une seule ascension vers un cataclysme annoncé, une danse où le corps s’abandonne et jouit de lui-même, une mort enfin exaltée de sang, de sueur et de désir. Dans cet opéra décadent entre tous, voix et orchestre sont soulevés bien au-delà de ce qu’ils peuvent raisonnablement donner. Mais Richard Strauss fit de cette apocalypse le plus essentiel des commencements.


Lev Abramovich Dodine est un directeur de théâtre et metteur en scène russe contemporain, dirigeant actuellement le Théâtre Maly Drama de Saint-Pétersbourg.

Lev Dodine est né à Novokouznetsk en Sibérie en 1944. C’est encore enfant qu’il fit ses premiers pas dans le domaine de la mise en scène théâtrale, dans le cadre du Théâtre d’Etat des jeunes spectateurs de Leningrad, dirigé par Matvey Grigorievich Dubrovin. Il étudie ensuite à l’Institut National du Théâtre, de la Musique et du Cinéma de Leningrad en tant qu’élève de Boris Zon et de Georgy Tovstonogov. Il y obtient son diplôme final en 1966.

Entre 1966 et 1982, il travaille comme directeur invité de différents théâtres de Russie et de l’étranger. Parmi ceux-ci, il dirige notamment le Théâtre d’Etat des jeunes spectateurs de Leningrad qui est à l’origine de sa vocation, le Théâtre Gorki, le MKhAT, le Théâtre National Finnois, le Festival de Salzbourg, le Mai Musical de Florence et La Scala de Milan.

C’est en 1975 qu’il commence à travailler avec le Théâtre Maly Drama. Il obtient le poste de Directeur Artistique du théâtre en 1982 et il dirige cette institution depuis lors.

Dodine reçoit le Prix d’Etat de l’URSS en 1986 et le Prix d’Etat de la Fédération de Russie en 1993.


- Drame lyrique (1905) en un acte.
- Musique de Richard Strauss
- Livret tiré de la pièce d’Oscar Wilde dans une traduction allemande de Hedwig Lachmann.
- Direction musicale : Alain Altinoglu
- Mise en scène : Lev Dodin
- Décors et costumes : David Borovsky
- Lumières : Jean Kalman
- Chorégraphie : Jourii Vassilkov
- Collaboration artistique : Valerii Galendeev
- Orchestre et Choeurs de l’Opéra national de Paris.

Opéra Bastille
Place de la Bastille, 75012 Paris

Plan d’accès :

- Métro : Bastille (lignes 1-5-8)
- Bus : 20-29-65-69-76-86-87-91 arrêt Bastille
- Parking : Opéra Bastille, 34 rue de Lyon



Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0