Accueil > Expositions > Exposition ’Peintres et voyageurs russes du XIXe siècle’

Exposition ’Peintres et voyageurs russes du XIXe siècle’

Du mercredi 3 décembre 2008 au dimanche 15 février 2009


Au hasard des donations, le Musée s’est enrichi à la fin du XIXe siècle d’un ensemble de peintures, dessins, aquarelles et gouaches d’artistes russes. La redécouverte et l’étude de ce fonds, dont une trentaine de pièces est présentée, ont permis d’en appréhender la provenance et l’intérêt.

Il était une fois dans l’Est….

Le thème du voyage constitue le fil rouge de cette exposition, qui nous fera revivre les pérégrinations d’artistes russes en quête de leur identité culturelle, au travers de leurs voyages d’études en Occident, ou de leur fascination pour les charmes d’un Orient proche.

Des dessins d’écrivains, poètes ou chroniqueurs militaires côtoient des feuilles d’artistes renommés : le portraitiste Bobrov, le graveur Dmitriev-Kavkazskiy, le symboliste associé aux Ballets russes Bakst et, parmi les paysagistes, Lagorio, le mariniste Aïvazovski, mais aussi plusieurs élèves du Genevois Calame.

C’est à une femme peintre issue de la vieille noblesse pétersbourgeoise, et épouse d’un médecin suisse établi en Russie, que l’on doit la présence de ces œuvres à Genève. Membre de l’Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, Pauline Couriard fonde puis préside le Premier cercle artistique des dames, une société d’artistes amateurs dont le but était de faciliter l’accès des femmes aux cours de pratique artistique. En 1892, à l’occasion de ses dix ans de présidence, Pauline Couriard reçoit une série d’œuvres dédicacées par des artistes, intellectuels, amis du Cercle ou admirateurs, qu’elle léguera au Musée de Genève.

Le thème du voyage constitue le fil rouge de cette exposition, qui nous fait revivre les pérégrinations de ces artistes russes en quête de leur identité culturelle, au travers de leurs voyages d’études en Occident, ou de leur fascination pour les charmes d’un Orient proche. Des dessins d’écrivains, poètes ou chroniqueurs militaires côtoient des feuilles d’artistes renommés : le portraitiste Bobrov, le graveur Dmitriev-Kavkazski, le symboliste associé aux Ballets russes Bakst, et, parmi les paysagistes, Lagorio, le mariniste Aïvazovski, mais aussi plusieurs élèves du Genevois Calame.

- Commissariat : Lada Umstätter-Mamedova
- Hélène Meyer Cogerino
- Caroline Guignard

MUSEE D ART ET D HISTOIRE
Rue Charles-Galland 2
1200 Geneve
Tel. 00 41 22 418 26 00



Se faire des amis est une occupation de paysans, se faire des ennemis est une occupation d'aristocrates. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0