Accueil > Spectacles > Théâtre > ’Oncle Vania’ de Anton Tchekhov en espagnol ’Espia a una mujer que se (...)

’Oncle Vania’ de Anton Tchekhov en espagnol ’Espia a una mujer que se mata’

Du 30 novembre au 7 décembre 2008


Une adaptation brillante, fidèle et virtuose d’Oncle Vania par une superbe troupe de comédiens. En espagnol surtitré. La crise de 2001 en Argentine a frappé de manière si profonde l’ensemble de la société que s’est imposée au metteur en scène Daniel Veronese la comparaison avec les descriptions du marasme russe un siècle auparavant chez Tchekhov.

La crise de 2001 en Argentine a frappé de manière si profonde l’ensemble de la société que s’est imposée à Daniel Veronese la comparaison avec les descriptions du marasme russe, un siècle auparavant, tel que le montre Tchekhov.

Une adaptation brillante, fidèle et virtuose d’Oncle Vania par une superbe troupe de comédiens. En espagnol surtitré.

La crise de 2001 en Argentine a frappé de manière si profonde l’ensemble de la société que s’est imposée au metteur en scène Daniel Veronese la comparaison avec les descriptions du marasme russe un siècle auparavant chez Tchekhov. Comme le Vania de Tchekhov, qui fomente sa petite révolution avant de battre finalement en retraite pour laisser les choses en l’état, l’Argentine a reculé devant la nécessité de réformes fondamentales.

Pour Daniel Veronese, le théâtre ne sera jamais le lieu du souvenir où l’on conserve les œuvres dans le formol pour qu’elles se reproduisent indéfiniment dans des formes figées à tout jamais. Le théâtre est le lieu du présent, du monde d’aujourd’hui, éclairé par les lumières du passé et en l’occurrence celles de cette Russie en crise où se débattent ceux dont les espérances ont été dévorées par les habitudes, la lâcheté, l’hypocrisie et le temps qui passe… C’est un univers réduit à la dimension d’une minuscule pièce de séjour, salon-salle à manger, où tous les personnages s’entassent, se frôlent, s’affrontent en buvant, en jouant, en se menaçant, en se mentant souvent à eux-mêmes.

S’interrogeant à la fois sur le monde et sur le théâtre, Daniel Veronese est à la fois d’une grande fidélité à l’œuvre tchekhovienne et d’une liberté réjouissante quand il s’agit de faire entendre la parole de Jean Genet dans quelques extraits des Bonnes. Véritable machine à jouer, cette mise en scène est servie par des acteurs dont l’énergie explose de toute part, entraînant le spectateur dans ce voyage au cœur du théâtre d’art, de ce théâtre qui s’ouvre au présent, qui prend le risque de la proximité, qui s’offre généreusement à ses interlocuteurs, qui questionne et provoque, qui se partage dans l’instant même de sa représentation… À l’heure où le lien social, en Argentine et ailleurs, semble en voie de désagrégation, cette adaptation d’Oncle Vania prend des allures subversives et nous rappelle, si besoin était que : « Tchekhov semble être d’une effroyable actualité »…..

DUREE : 1h35

- Pièce de Anton Tchekhov
- Montée par Daniel Veronese
- Avec Silvina Sabater, Malena Figueiredo, Osmar Nuñez, Marta Lubos, Marcelo Subiotto, Mara Bestelli, Fernando Llosa.

Spectacle en espagnol surtitré
30 NOV > 7 DEC 2008
Lundi au samedi à 20h30, dimanche à 15h30, relâche mercredi
Salle Christian Bourgois

MC 93
1, bd Lénine
93000 Bobigny

Plan d’accès

- Métro : Bobigny-Pablo Picasso (ligne 5)
- Tramway : T1 ligne Saint-Denis/Noisy-le-Sec, station Hôtel-de-Ville/Maison-de-la-Culture
- Bus : 134-234-251-301 arrêt Hotel de ville de Bobigny ou 322 arrêt Centre commercial de Bobigny
- En voiture :
- *A86 Saint-Denis ou Créteil (Sorties n°14 Bobigny/centre ville)
- *A3 Porte de Bagnolet
- *A1 Roissy
- *N3 Porte de Pantin (Sorties Bobigny/centre ville).

Pour votre retour, pensez au covoiturage : merci d’avance à ceux qui ont un véhicule de se manifester (auprès du service d’accueil) pour rapprocher de leur domicile ceux qui n’ont pas de voiture.

- Parking : Paul Eluard (gratuit et surveillé).



Qui est seul n'est pas toujours pauvre, mais qui est pauvre est trop souvent seul. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0