Accueil > Livres > Chez la baronne d’Oettingen - Paris russe et avant-gardes (1913-1935)

Chez la baronne d’Oettingen - Paris russe et avant-gardes (1913-1935)

Paru le 11/06/2008 chez de Conti


Se croisent dans son salon ’artistico-littéraire’ toute l’avant-garde russe et française de l’époque : d’Archipenko à Zadkine, de Survage ou Braque à Léger, le Douanier Rousseau ou Max Jacob en passant par son cousin Serge férat.

La porte du salon du 229 boulevard Raspail s’ouvre, une aristocrate russe très belle, couverte de fourrure et de bijoux apparaît.
On aperçoit, assis sur le sofa, Apollinaire, Picasso et Modigliani. Dans le Paris russe de al Belle Epoque, lorsque la baronne Hélène d’Oettingen arrive en 1902 d’Ukraine, c’est de toute la bohème parisienne qu’elle devient la mécène. Se croisent dans son salon " artistico-littéraire " toute l’avant-garde russe et française de l’époque : d’Archipenko à Zadkine, de Survage ou Braque à Léger, le Douanier Rousseau ou Max Jacob en passant par son cousin Serge férat.
Au cœur du Montparnasse de l’Ecole de Paris, al Baronne reçoit ceux qui auront un nom dans la peinture, la poésie ou la musique moderne. Femme aux multiples visages, exubérante et attachante, elle est à la fois romancière, poète ou encore peintre, sous les pseudonymes de Roch Grey, léonard Pieux et François Angiboult. Hélène d’Oettingen énigmatique, aux écrits intrigants, aux amours fascinantes. Extravagante baronne d’Oettingen.

Chez la baronne d’Oettingen - Paris russe et avant-gardes (1913-1935)
Jeanine Warnod
Broché
Paru le : 11/06/2008
Editeur : Conti
(Editions de)
ISBN : 978-2-351-03013-4
EAN : 9782351030134
Nb. de pages : 143 pages
Poids : 1,15 kg
Dimensions : 26,5cm x 29,5cm x 1,6cm



En politique, j'apprécie les prolétaires ; en amour, les princesses russes. Maxime Gorki

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0