Accueil > Festivals > XIIIème Festival Russe Toursky : Cycles Théâtre, Cinéma, Concert, Cabarets, (...)

XIIIème Festival Russe Toursky : Cycles Théâtre, Cinéma, Concert, Cabarets, Expositions

Du 26 février au 16 mars 2008


Rendez-vous franco-russes d’émotions, de découvertes, d’humour et de poésie ! Une adaptation théâtrale du récit de Boris Vasiliev qui retrace et raconte les exploits héroïques de jeunes filles russes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cinéma :

- Du mardi 26 février au samedi 1er mars à 20 h 30
- Séances cinéma suivies de cabarets russes

PROGRAMME :

- Mardi 26 février à 20 h 30
26 jours de la vie de Dostoïevski - 1980
Réalisateur : Alexandre Zarkhi
Scénaristes : Vladimir Vladimirov, Pavel Finn

- Mercredi 27 février à 20 h 30
La Dame au petit chien - 1959
Réalisateur et scénariste : Iossif Kheifitz

- Jeudi 28 février à 20 h 30
L’Obier rouge - 1973
Réalisateur et scénariste : Vassili Choukchine

- Vendredi 29 février à 20 h 30
Postface - 1984


Concerts du Festival Russe
Soirée suivie d’un cabaret russe

Avec : Michel Bourdoncle

Mardi 4 mars à 20 h 30

Programme :
- Une pièce pour piano de Glinka
- Sonate pour piano en mi mineur opus 17 de Grieg
- Quelques préludes de Rachmaninov
- Quelques pièces extraites du cycle des Saisons de Tchaïkovsky
- 7ème sonate de Prokofiev

Artiste passionné, d’une sensibilité vive et très nuancée, alliée à un travail en profondeur des œuvres qu’il aborde, Michel Bourdoncle mène une carrière qui le conduit fréquemment sur la plupart des grandes scènes du monde.

Il s’est produit dans des salles prestigieuses telles que Le Carnegie Hall de New York, La Salle Verdi à Milan, La Salle Tchaïkovsky à Moscou, La Salle Gaveau à Paris, joue avec de très nombreux orchestres et sous la direction de chefs prestigieux.
Son répertoire, vaste et diversifié, s’étend de Bach aux compositeurs contemporains.

Sa discographie comprend les œuvres de Tchaïkovsky, Liszt, Bizet, Vincent D’Indy, Déodat de Séverac, l’œuvre intégrale pour piano d’Ernest Chausson, l’intégrale de la musique pour violon et piano de Ropartz.


Théâtre russe :

- Ici les aubes sont calmes d’après une œuvre de Boris Vasiliev
- Drame en deux actes
- Soirées suivies d’un cabaret russe
- Théâtre Dramatique d’Etat d’Orenbourg Maxime Gorki

- Vendredi 7, samedi 8 mars à 20 h 30
- Dimanche 9 mars à 15 h

Une pièce forte sur le rôle de la femme dans l’horreur de la guerre.
Une œuvre pleine d’une poésie épurée.
Une adaptation théâtrale du récit de Boris Vasiliev qui retrace et raconte les exploits héroïques de jeunes filles russes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Soldats de l’Armée Rouge, des jeunes filles doivent arrêter la progression d’un détachement de fascistes qui se dirige vers une des lignes ferroviaires qu’empruntent les convois russes.
Chacune de ces filles porte gravée au fond d’elle-même sa propre rage envers cette guerre, ce qui ne les empêche pas de se protéger en dévidant secrètement leurs souvenirs de la vie d’autrefois, leur bonheur, leurs espérances, mais aussi la tristesse de leurs amours brisés.
Elles disparaîtront toutes en combattant pour la patrie mais resteront à jamais présentes dans la mémoire de ceux qui leur ont survécus.
Elles nous montrent comment le sacrifice peut nous aider à devenir meilleur, à savoir se dominer, à embrasser l’ensemble et l’ampleur d’une lutte désespérée.


Théâtre-Opéra bouffe russe :

- Boule de suif d’après l’œuvre de Guy de Maupassant
- Opéra bouffe en deux actes
- Soirées suivies d’un cabaret russe
- Théâtre Na Liteynom

- Vendredi 14, samedi 15 mars à 20 h 30
- Dimanche 16 mars à 15 h

Un opéra éblouissant et mené à un train d’enfer par des comédiens, danseurs et chanteurs saisissants de vérité.
Un spectacle digne d’une intrigue policière qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière minute.

Maupassant, dans ce chef-d’œuvre absolu salué en son temps par son maître Gustave Flaubert, saisit dans leurs côtés cruels les réalités de la vie non sans dégager de cet amalgame soigneux de bourgeois avides et d’humiliés perdus une poésie âcre et forte.

En pleine guerre franco-prussienne, alors que l’armée française est décimée et abattue, que la France est envahie par des soldats prussiens, une diligence fuit Rouen pour le Havre avec à son bord des marchands, des bourgeois, des notables et une jeune prostituée dont les rondeurs avantageuses lui ont valu le sobriquet de Boule de suif.
Cette diligence devient le centre d’un monde veule qui nous fait ressortir la bassesse d’une bourgeoisie avec ses faux-semblants de vérité, son ingratitude et ses stratagèmes pour se donner bonne conscience. À l’opposé, Boule de suif incarne une âme authentique bien plus héroïque que cet aréopage de petite médiocrité à laquelle elle est confrontée.


Toursky pratique

Réservations - Locations :

- Par téléphone au 0 820 300 033
- par carte bleue paiement à distance sécurisé
- par chèque le réglement doit parvenir impérativement au Théâtre 48 heures avant le spectacle.

Par courrier au Théâtre Toursky
16, promenade Léo Ferré
13003 Marseille.

Ouverture de la billetterie :
- du lundi au vendredi de 10 h à 20 h
- le samedi de 10 h à 19 h (les jours de spectacle uniquement)
- Pendant la période des vacances scolaires, les horaires d’ouverture de la billetterie pourront être modifiés.

Par internet : www.toursky.org

Autres points de vente :
- Espace Culture de Marseille, Virgin, FNAC, Centre Culturel de la Poste Colbert, Virgin, Auchan, Cultura, Leclerc...

Accueil :
- Parkings gardés rue Auphan et traverse de Gibbes : 2€
- La cafétéria est ouverte une heure avant la représentation.
- Le restaurant du Toursky vous accueille après chaque spectacle.
- Pour les soirées Cabarets, les réservations sont ouvertes début juin 2006. Places limitées. Tarif : 11€ .

Horaires des représentations :
- 21h Sauf le mercredi à 19 h et le dimanche à 15h
- 20h30 pour le Festival Russe et le dimanche à 15h.

Ouverture des portes :
- les mardi, jeudi, vendredi, samedi à 20h30,
- le mercredi à 18h30,
- 20h30 pour le Festival Russe et le dimanche à 15 h.

Théâtre Toursky
16, promenade Léo Ferré
13003 Marseille.

Le service billetterie au 0 820 300 033



L'histoire est encore plus rancunière que les hommes. Nicolaï Karamzine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0