Accueil > Livres > Litvinenko Alexandre, Felchtinski Youri ’Le Temps des assassins’

Litvinenko Alexandre, Felchtinski Youri ’Le Temps des assassins’

Parution : le 24 octobre 2007


Le 23 novembre 2006, Alexandre Litvinenko, ancien agent des services secrets russes réfugié en Grande-Bretagne en 2000, mourait empoisonné après plus de trois semaines d’atroces souffrances dues à l’ingestion d’une substance radioactive, le polonium 210.

Voici le livre qui coûté la vie à l’ex-agent (anciennement KGB) et dissident Alexandre Litvinenko, emprisonné au polonium 210 en novembre 2006 à Londres. Litvinenko enquêtait sur le rôle joué par des fonctionnaires du FSB dans la série d’attentats qui avaient fait plus de 300 morts dans plusieurs villes russes en septembre 1999. Ces attentats avaient été attribués à des terroristes tchétchènes, et avaient servi de prétexte au déclenchement de la guerre en Tchétchénie, créant ainsi une psychose chez les Russes qui ont finalement élu Vladimir Poutine à la tête de l’Etat sur un programme sécuritaire. Or, Litvinenko affirme, sur la base d’informations fiables et convergentes, qui ce sont des agents du FSB qui ont posé ces bombes. Partant, il tente de comprendre comment et pourquoi le FSB s’était mué en officine terroriste. Le tableau qu’il dévoile est sidérant. Celui d’un corps très clanique, la seule administration à avoir conservé ses structures, ses moyens et ses prérogatives après l’effondrement de l’URSS, qui s’est reconvertie dans les ’affaires’ : corruption, trafic de drogue, extorsion de fonds, chantage, enlèvements, blanchiment d’argent... Encore fallait-il, pour profiter des meilleures opportunité, bénéficier de hautes protections. Quoi de mieux, dans ce pays encore très centralisé, que de faire élire un des leurs à la tête de l’Etat ?

ISBN : 978270213842
256 pages
Editeur : Calmann-Levy

Le 23 novembre 2006, Alexandre Litvinenko, ancien agent des services secrets russes réfugié en Grande-Bretagne en 2000, mourait empoisonné après plus de trois semaines d’atroces souffrances dues à l’ingestion d’une substance radioactive, le polonium 210.
Les regards se sont immédiatement tournés vers Moscou, car Litvinenko, dissident d’une nouvelle génération, s’était penché sur les conditions d’accession au pouvoir en 2000 de Vladimir Poutine, l’ex-patron des services de sécurité russes, le FSB.
Litvinenko et son coauteur, Youri Felchtinski, ont enquêté en particulier sur la série d’attentats commis en septembre 1999 dans plusieurs villes de Russie, qui provoquèrent la mort de plus de trois cents personnes et créèrent une psychose providentielle : ils permirent à Poutine de se présenter à l’élection présidentielle de 2000 en champion de la sécurité, et l’attribution des crimes aux Tchétchènes prépara l’opinion au lancement de la deuxième guerre de Tchétchénie, guerre qui justifia la prise en main du pouvoir par les services secrets.
Litvinenko et Felchtinski analysent notamment l’attentat terroriste déjoué à temps dans la ville de Riazan et avancent qu’il aurait été monté de toutes pièces par le FSB. Ils révèlent la collusion entre les milieux du crime organisé et les structures de sécurité de l’État – dont le FSB – et la reproduction des méthodes des premiers par les seconds (attentats, assassinats commandités, enlèvements, extorsions de fonds). Cette enquête, à base de faits, de noms, de dates, de témoignages et de documents, s’appuyant sur le pointage des incohérences véhiculées par la presse officielle, met à jour les réseaux d’influence qui ont asservi l’État, assassiné des concitoyens et fomenté un complot digne de l’incendie du Reichstag en 1933.
Le tableau inquiétant d’une ancienne superpuissance en pleine dérive mafieuse, sous le regard approbateur des plus hautes autorités de l’État, nous est dressé par Litvinenko et Felchtinski. Le Temps des assassins a été interdit en Russie. Nombre de ceux qui ont contribué à sa publication ont été éliminés.



Le cerveau russe est humide, il ne flambe pas du feu de l'intelligence, et quand tombe en lui l'étincelle du savoir, il fume et s'éteint. Maxime Gorki

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0