Accueil > Festivals > Le Festival d’Automne 2007 très russophile encore cette année !

Le Festival d’Automne 2007 très russophile encore cette année !

Du 11 octobre au 2 décembre 2007


Si le festival met cette année à l’honneur quelques textes classiques du théâtre russe (Les Trois sœurs, mise en scène par Patrick Pineau), il a également souhaité donner un coup de projecteur sur la scène musicale russe d’aujourd’hui avec B. Berezovsky, D. Makhtin, A. Kniazev.

Si le festival met cette année à l’honneur quelques textes classiques du théâtre russe (Les Trois sœurs, mise en scène par Patrick Pineau), il a également souhaité donner un coup de projecteur sur la scène musicale russe d’aujourd’hui avec B. Berezovsky, D. Makhtin, A. Kniazev.

Du 11 octobre au 2 décembre 2007, la 2ème édition du festival Automne en Normandie se déploie sur la région Haute-Normandie (Seine-Maritime et Eure) avec la complicité d’une quarantaine de lieux.

Parmi les temps forts de cette édition dont la programmation est en cours :

- Tiempo Argentino à Rouen (concerts, théâtre dans la rue et sur les scènes de la cité)

- Le compositeur américain Steve Reich invité par Le Volcan au Havre

- Marc Minkowski et les Musiciens du Louvre donnent une série de concerts en Haute-Normandie

- Un portrait du chorégraphe flamand Wim Vandekeybus à l’occasion des premières représentations en France de sa nouvelle création au Théâtre des Arts de Rouen

- Le Cirque-Théâtre d’Elbeuf ouvre à nouveau ses portes au public avec "Secret", le spectacle du Cirque Ici de Johann Le Guillerm.

- Le festival accompagne aussi les projets d’équipes artistiques implantées en région (Cie Sylvain Groud, Cie Etant Donné, Cie du Chat Foin…)

- Une tournée régionale pour la pièce de Tchekhov, Les Trois sœurs, mise en scène par Patrick Pineau Artiste associé à la Scène Nationale d’Evreux

- Le cycle Berezovsky.


PROGRAMME RUSSOPHILE


Mezzo-soprano Marina Domashenko chante Modest Moussorgski / piano Boris Berezovsky

Vendredi 26 octobre - 20h30
Théâtre des Arts - Opéra de Rouen

Modest Moussorgski (1839-1881), Gopak, pour voix et piano Une nuit sur le mont chauve
- Tableaux d’une exposition
- Chants et Danses de la mort
- Serge Rachmaninov (1873-1943),
- Deux mélodies : « Dans le silence de la nuit mystérieuse » et « Je t’attends »

Le grand compositeur russe Modeste Petrovitch Moussorgski est né en 1839 à Karevo et mort en 1881 à Saint- Pétersbourg. Préparé par ses parents à une carrière militaire, il quitte le régiment de la Garde et rejoint les Cinq, un groupe de compositeurs ardents défenseurs de la musique nationale russe (comprenant Alexandre Borodine, Mili Balakirev, Nikolaï Rimski-Korsakov et César Cui), notamment folklorique.
Sa renommée s’est construite autour d’oeuvres comme son opéra Boris Godounov, la suite pour piano les Tableaux d’une exposition (1874) — orchestrée par Maurice Ravel en 1922 -, le poème symphonique Une nuit sur le mont Chauve (qui sera également orchestré par Nicolaï Rimsky-Korsakov) et les cycles de chansons la Chambre d’enfants (1872) et Chants et Danses de la mort (1875).


Trio Makhtin / Kniazev / Berezovsky
- Violon : Dmitri Makhtin
- violoncelle : Alexandre Kniazev
- piano : Boris Berezovsky .

Samedi 27 octobre - 20h30
Théâtre de l’Hotel de Ville
LE HAVRE
Navette au départ de : Rouen, Dieppe

Programme :
- Igor Raykhelson (1961), Trio pour piano en do mineur « Hommage à Sergei Rachmaninov » (création française)
- Franz Schubert (1797-1828), Trio n° 2 en mi bémol majeur op. 100 D. 929
- Piotr Ilyitch Tchaikovsky (1840- 1893), Trio en la mineur "à la mémoire d’un grand artiste" op. 50.

Il y a quelques années deux Moscovites et un Pétersbourgeois décident de rompre leur commune solitude et forment un trio pour se consacrer… aux trios !

Depuis 2002, Dmitri Makhtin, Alexander Kniazev et Boris Berezovsky parcourent les scènes inte ationales et communiquent, avec l’acha ement propre aux passionnés, leur goût singulier et partagé pour la musique de chambre et les plus belles pages écrites pour cet effectif.

Ensemble, ils forment un trio d’une virtuosité éblouissante, notamment lorsqu’ils jouent le Trio op. 50 de Tchaikovsky, bijou de musique de chambre où, d’après la légende, chaque variation évoque un souvenir, une émotion ou une humeur de Nikolaï Rubinstein, le « grand artiste » auquel l’oeoeoeoeuvre est dédiée.

En Août 2004, le Trio B. Berezovsky, D. Makhtin, A. Kniazev.


Récital Alexandre Kniazev

Violoncelle : Alexandre Kniazev

Programme :
- Jean-Sébastien Bach (1685-1750),
- Suite pour violoncelle seul n° 2 en ré mineur BWV 1008
- Suite pour violoncelle seul n° 4 en mi bémol majeur BWV 1010
- Suite pour violoncelle seul n° 5 en ut mineur BWV 1011

Né en 1961 à Moscou, Alexandre Kniazev commence le violoncelle à l’âge de 6 ans.

Il entre au Conservatoire de Moscou avec Alexander Fedorchenko et étudie parallèlement l’orgue. Il est lauréat de nombreux concours inte ationaux : Vilnius, Gaspard Cassado de Florence, Pretoria, Concours Tchaikovsky de Moscou dont il est invité comme membre du jury pour les éditions de 1998 et 2002.

Vendredi 26 octobre - 20h30
Eglise de Varengeville-sur-mer
VARENGEVILLE-SUR-MER
Navette au départ de : Rouen, Dieppe


Marathon russe

Violon : Dmitri Makhtin

Programme :
- Alfred Schnittke (1934-1998), Paganiana
- Jean-Sébastien Bach (1685-1750), Sonate pour violon n° 1 en sol mineur BWV 1001
- Sonate pour violon n° 2 en la mineur BWV 1003 Partita pour violon n° 1 en sol mineur BWV 1002

Violoncelle : Alexandre Kniazev

Programme :
- Alfred Schnittke (1934-1998), Improvisation pour violoncelle seul
- Jean-Sébastien Bach (1685-1750), Suite pour violoncelle seul nos 3 en ut majeur BWV 1009, Suite pour violoncelle seul nos 1 en sol majeur BWV 1007, Suite pour violoncelle seul nos 6 en ré majeur BWV 1012

Piano : Boris Berezosky

Programme :
- Paul Hindemith (1895-1963), Ludus Tonalis GA V 10
- Jean-Sébastien Bach (1685-1750), Préludes et Fugues à déterminer
- Maurice Ravel (1875-1937), Gaspard de la nuit Miroirs (extraits) La Valse

Dimanche 28 octobre - 09h30
Navette au départ de : Rouen, Dieppe, Evreux, Le Havre


Royal Philharmonic Orchestra avec Vadim Repin

Royal Philharmonic Orchestra
Violon : Vadim Repin
Direction : Dirk Joeres

Programme :
- Mikhaïl Ivanovitch Glinka (1804-1857), Ouverture de Ruslan et Ludmilla
- Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847), Concerto pour violon et orchestre en mi mineur op. 64
- Johannes Brahms (1833-1897), Symphonie n° 2 en ré majeur op. 73

Un concert exceptionnel au Théâtre des Arts de Rouen grâce à la venue d’une des stars du violon russe, Vadim Repin, et d’un des plus prestigieux orchestres anglais, le Royal Philharmonic Orchestra.

Au programme, la magistrale ouverture de l’opéra Glinka, Russlan et Ludmilla et le magnifique Concerto pour violon de Mendelssohn précéderont la Deuxième Symphonie de Brahms.

samedi 17 novembre - 20h30
Théâtre des Arts - Opéra de Rouen
ROUEN
Navette au départ de : Dieppe, Evreux, Le Havre



Les Trois Soeurs d’Anton Tchekhov par Patrick Pineau

- Texte : Anton Tchekhov
- Mise en scène : Patrick Pineau
- Traduction du russe : André Markowicz et Françoise Morvan
- Interprètes (distribution en cours) : Nicolas Bonnefoy, Suzanne Bonnefoy, Hervé Briaux, Patrick Catalifo, Laurence Cordier, Alain Enjary, Marie-Sophie Ferdanne, Aline Le Berre, Joseph Menant, Richard Sammut, Fabien Orcier et Sylvie Orcier.

« Mettre en scène Les Trois Soeurs, pour la beauté de cette oeuvre, si proche du grand roman. Saisissante et suffocante, universelle et indémodable.
Cette beauté dont il ne faut pas avoir peur, comme le dit si bien Koltès. Mettre en scène Les Trois Soeurs, pour retrouver et réunir des acteurs, les réunir pour leur talent, leur travail, continuer à fouiller ensemble le théâtre, à travers les mots, à travers un grand classique.
Travailler le sens au-delà du sens, les mots et ce qu’il y a en dessous, les regards, les gestes.

Comme au cinéma, aller chercher les gros plans, ce qui échappe à l’acteur, sentir son coeur battre, sa pulsation émotive à l’intérieur et non à l’extérieur. Continuer un travail de troupe, aborder après les trois petites pièces une grande oeuvre de Tchekhov.
De l’autre côté, en regard, après l’avoir interprété à plusieurs fois (Platonov, La Cerisaie, Le tragédien malgré lui et La demande en mariage).

Mardi 16 octobre - 20h30
Théâtre du Grand Forum
LOUVIERS

Mercredi 17 octobre - 19h30
Théâtre du Grand Forum
LOUVIERS

Jeudi 18 octobre - 19h30
Théâtre du Grand Forum
LOUVIERS

Vendredi 19 octobre - 20h30
Théâtre du Grand Forum
LOUVIERS

Samedi 20 octobre - 20h30
Théâtre du Grand Forum
LOUVIERS

Navette au départ de : Rouen
mercredi 24 octobre - 19h30
Le Volcan
LE HAVRE

Jeudi 25 octobre - 19h30
Le Volcan
LE HAVRE

Lundi 12 novembre - 20h30
Le Rive Gauche
SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY

Mardi 13 novembre - 20h30
Le Rive Gauche
SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY

Jeudi 29 novembre - 20h00
Dieppe Scène Nationale DSN
DIEPPE

Samedi 01 décembre - 20h30
Espace Philippe Auguste
VERNON

Mardi 27 novembre - 19h30
Le Rayon Vert - Scène Conventionnée de Saint-Valéry-en-Caux
SAINT-VALERY-EN-CAUX


Les lieux du festival

Automne en Normandie doit son existence aux lieux qui accueillent sa programmation.

L’édition 2006 vous donne rendez-vous dans les lieux suivants :

- Dieppe
Dieppe Scène Nationale : 1, quai Bretigny
Théâtre du Casino : 3, boulevard de Verdun

- Evreux
Le Cadran : Palais des Congrès d’Evreux, boulevard de Normandie
Médiathèque : Square Georges Brassens, allée des soupirs

- Grand-Quevilly
Théâtre Charles Dullin : Allée des Arcades

- Le Havre
Cinéma L’Eden : Espace Oscar Niemeyer
Le Grand Volcan / Le Petit Volcan : Espace Oscar Niemeyer, place Gambetta

- Le Petit-Quevilly
Bibliothèque François Truffaut : Rue François Mitterrand
La Foudre, Scène Nationale, rue François Mitterrand

- Pont-Audemer
L’Eclat : Place du Général de Gaulle

- Rouen
Conservatoire National de Région de Rouen : 50, avenue de la Porte des Champs
Musée des Beaux-Arts : Rue Jacques Villon
Théâtre des 2 Rives : 48, rue Louis Ricard
Théâtre des Arts : Place des Arts

- Saint-Etienne-du-Rouvray
Le Rive Gauche : 20, avenue du Val l’Abbé

- Val de Reuil
Le Dancing de la Compagnie Beau Geste : Ile du Roi.



Ce qui, en français, a l'air de sonner, bien traduit en russe peut être très vilain. Alexandre Soumarokov

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0