Accueil > Festivals > Le Festival de Martigues invite Les Cosaques russes de Stavropol, la (...)

Le Festival de Martigues invite Les Cosaques russes de Stavropol, la Fanfare Tzigane serbe de Stojan Krstic-Tane...!

Du 23 au 31 juillet 2007


Les rendez-vous du Festival sont développés : Cocktails de folklore, Festival des enfants, les Siestes du bout du monde, On s’fait une bouffe, Fréquence Folk, Escale de nuit. Certaines manifestations ont des capacités d’accueil du public trop limitées. Le Festival des enfants étudie la possibilité d’accueillir un peu plus de participants et le nombre de chaises longues sera augmenté pour les siestes.

Au programme 2007 :

- Les Cosaques de Stavropol / Russie

40 danseurs, chanteurs et musiciens de classe mondiale, l’un des plus célèbres ensembles de Russie qui fait revivre les épisodes traditionnels des nombreuses aventures cosaques provenant des anciennes steppes entre Mer Azov et Mer Caspienne.

300 costumes d’un raffinement rarissime, haute voltige, scintillement des sabres, romantisme, fougue, une ardeur indescriptible qui met en valeur leur caractère spécifique, passion, courage et espoir. Après avoir connu les plus grands succès en Angleterre, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Japon, USA, les voici en France à Martigues. Du grand spectacle !

- Fanfare Tzigane de Stojan Krstic-Tane > Serbie

L’improvisation et la liberté musicale qui émanent de la musique tzigane caractérisent l’histoire du peuple rom et traduisent son aspiration à la liberté. “Ici on naît avec la fanfare, on se marie avec la fanfare, on meurt avec la fanfare”, dit Stojan Krstic-Tane, première trompette du Festival de Surdulica dès 1986 – celui où l’on repère les meilleures fanfares.

Dès 1987, il crée sa fanfare, composée de 11 musiciens qui réunit une batterie, une basse – sorte de tuba – et des trompettes, lui-même étant le meneur de jeu. La Fanfare Tzigane de Stojan Krstic-Tane a été récompensée par les prix les plus prestigieux pour la meilleure interprétation et la préservation de la tradition musicale : premier prix du Festival de Surdulica, meilleur orchestre du Festival de Guga, qui rassemble chaque année de nombreux candidats et des milliers de personnes, première distinction du jury international du Festival de Surdulica en 2004... elle s’est produite en Grèce, Allemagne, Suisse, Turquie, et en France aujourd’hui. La musique tzigane est un musique qui accompagne l’histoire des peuples.

- Bihari > Hongrie

Leur nom célèbre l’un des plus grands violonistes hongrois du 19ème siècle. Cet ensemble s’est produit sur les scènes du monde pour faire découvrir le plus large éventail de leur culture traditionnelle.

Avec vélocité, agilité, dans un tourbillon de costumes, le ballet entre dans les danses tziganes, czerdas et autres chorégraphies de Transylvanie, servies par des violons, si chers aux Hongrois.

- Traditii > Roumanie

26 danseurs et 11 musiciens formés d’abord au Palais des Enfants de Cluj-Napoca, ils deviennent, après sélection, la première génération de l’actuel ensemble Traditii de l’Université des Sciences Agricoles et Médecines Vétérinaires. Leur répertoire illustre le folklore de la Transylvanie. Un folklore vivant alternant rythme lent et rythme rapide et même très acrobatique. Accompagné par un orchestre de pure tradition avec la flûte de berger, l’ocarina, flûte de Pan ou naï, tarago, cornemuse, violon, violoncelle ou contrebasse. Virtuosité et joie de vivre seront au rendez-vous.

14 cours Aristide Briand (l’Ile)
13500 MARTIGUES



Aime ta femme comme ton âme et bats-la comme ta pelisse. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0