Accueil > Festivals > Le festival de Montoire invite la Biélorussie, l’Arménie, la Lettonie et la (...)

Le festival de Montoire invite la Biélorussie, l’Arménie, la Lettonie et la Macédoine

Du 7 au 15 août 2007


Ensemble d’Etat, Minsk, République biélorusse, hautement spectaculaire ; l’Ensemble arménien Sebastia, Yerevan dans le cadre de l’année de l’Arménie ; l’Ensemble letton Dzintaris, Riga ; la fanfare tzigane traditionnelle des Balkans Kumanovo, Macédoine.

Le festival de Montoire c’est, tout d’abord, une histoire...

Depuis une dizaine d’années existait à Montoire, le jour du 15 août, une grande cavalcade fleurie, animée par des ensembles musicaux et des groupes de jeunes locaux. Cette manifestation, organisée par le Comité des Fêtes, rencontrait un franc succès. Autour de cette journée de fête, est venue l’idée de construire une manifestation plus importante, qui pourrait intéresser les jeunes et étancher la soif de "faire" de nombreux volontaires du Comité.

Ainsi naissait en 1973 le premier Festival de Folklore Européen, se déroulant sur 4 jours, du 11 au 15 août. Quatre groupes étrangers y prenaient part : Les échassiers Fossois (Belgique), la Compagnie Rafæl Aguilar (Espagne), l’Ensemble de Ploiesti (Roumanie), et l’Ensemble de l’université de Belgrade (Yougoslavie). Ce sont les échanges extraordinairement chaleureux avec les 45 danseurs et musiciens yougoslaves qui poussèrent le Comité des Fêtes à poursuivre l’aventure.

Les troupes invitées :

- Ensemble d’Etat, Minsk, République de Belarus : Une troupe professionnelle hautement spectaculaire.

- Ensemble Sebastia, Yerevan, Arménie : Dans le cadre de l’année de l’Arménie.

- Ensemble Dzintaris, Riga, Lettonie : Une troupe d’enfants de niveau exceptionnel, déjà reçu en 2003.

- Fanfare de Kumanovo, Macédoine : La fanfare tzigane traditionnelle des Balkans.

Festival International de Folklore de Montoire
Espace de l’Europe
41800 Montoire sur le Loir



Se faire des amis est une occupation de paysans, se faire des ennemis est une occupation d'aristocrates. Proverbe russe

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0