Accueil > Cinéma Russe > ’UGLY SWANS’ (Les Vilains petits canards) au 35e Festival du film de La (...)

’UGLY SWANS’ (Les Vilains petits canards) au 35e Festival du film de La Rochelle

Du 29 juin au 9 juillet 2007


On retrouvera dans UGLY SWANS (Les Vilains petits canards) l’influence du maître Tarkovsky. Il faut dire que l’histoire dont est tiré le film est une adaptation d’un roman des frères Strugatsky, qui ont aussi écrit le fameux Stalker (1979).

Restaurations et rééditions :

- La Vendeuse de cigarettes du Mosselprom

Réalisation : Iouri Jeliaboujski
Titre original : Papirosnitsa ot Mosselproma
URSS - 1924 - 78 min - 35 mm - noir et blanc

L’aide-comptable Mitiouchine tombe amoureux de Zina, marchande colporteuse du Mosselprom. Quoique Mitiouchine ne fume pas, il lui achète régulièrement des cigarettes. Arrive le jour où Mitiouchine se décide à faire sa déclaration à Zina. Mais il échoue. Zina conquiert le coeur de l’opérateur de cinéma Latouguine, et sur son insistance, on invite la jeune fille au studio pour la photographier. Là, l’ex-marchande de cigarettes fait une série de nouvelles connaissances, entre autres, celle du représentant des firmes américaines, Mac Bright qui, très amoureux de la jeune fille, écrit pour elle un scénario...

- Scénario : Alexei Faiko, Fedor Otsep
- Image : Iouri Jeliaboujski
- Décors : Sergei Kozlovski, Vladimir Balioujek
- Production : Mejrabpom-Rus
- Source : Cinémathèque de Toulouse
- Interprétation : Igor Ilinski (Mitiouchine), Ioulia Solnceva (Zina), Nikolai Tsereteli (Latouguine), Leonid Baratov (Barsov-Aragonski), M. Cybulski (Mac Bright), Anna Smokhovskaia (Maria), Galina Kravtchenko (l’actrice de cinéma), Mikhail Jarov (l’employé)


Arménie, mon amie

- Belle de Moscou (La) (Rouben Mamoulian)

Réalisation : Rouben Mamoulian
Titre original : Silk Stockings
Etats-Unis - 1957 - 117 min - 35 mm - couleur

Boroff, compositeur soviétique de passage à Paris, accepte de travailler pour un film américain produit par Steve Canfield. Moscou envoie la belle Ninotchka, commissaire austère, pour tenter de le ramener dans le droit chemin. Mais celle-ci succombe peu à peu elle aussi aux charmes de Paris...

Remake de Ninotchka, satire de la Russie stalinienne tournée par Ernst Lubitsch en 1939, le film devient, sous la direction de Mamoulian, une comédie musicale située dans les années 1950. Un film culte, où, pour la seule fois dans sa carrière, Fred Astaire chante un morceau de rock, et où Cyd Charisse, qui reprend le rôle de Greta Garbo, signe un numéro de cinéma inoubliable, enfilant les fameux bas de soie noire...

- Scénario : Leonard Gershe, Leonard Spigelgass, George S. Kaufman, Leueen MacGrath, Abe Burrows
- Image : Robert J. Bronner
- Musique : Cole Porter
- Décors : Edwin B. Willi, Hugh Hunt
- Production : MGM
- Interprétation : Fred Astaire (Steve Canfield), Cyd Charisse (Ninotchka), Janis Paige (Peggy Dayton)
- Source : Axel Brucker, Marie-Hélène Duffaud

- Nous avons bu la même eau (Serge Avedikian)

Réalisation : Serge Avedikian
France - 2007 - 72 min - Beta SP - couleur et n&b

Invité à un festival de théâtre à Istanbul pendant l’été 1987, Serge Avedikian n’avait pu s’empêcher de traverser la mer de Marmara pour retrouver Soloz, le village de son grand-père arménien, Avédis. De cette journée qui n’a jamais cessé de l’obséder, restent des images à demi-volées et inachevées, donnant à voir les traces furtives d’une communauté chassée en 1922. Mais demeure aussi inachevé le dialogue amorcé avec les habitants. Presque 20 ans plus tard, le réalisateur retourne à Soloz.

- Scénario : Serge Avedikian
- Image : Serge Avedikian, Richard Copans
- Montage : Chantal Quaglio
- Son : Bilgehan Ozis
- Production : Les Films d’Ici, Cityzen Television, Art’mell, Kana-sons
- Source : Les Films d’Ici

- Retour du poète (Le) (Harutyun Khachatryan)

Réalisation : Harutyun Khachatryan
Titre original : Poeti veradardze
Arménie - 2005 - 84 min - 35 mm - couleur

Poète et philosophe, Jivany (1845-1909) est cher au peuple arménien. Un sculpteur honore une commande de la statue du poète et l’accompagne jusqu’au lieu de son installation... L’Arménie d’aujourd’hui à travers "les yeux du poète".
"Quiconque a été amoureux, perdu dans ses rêves, ou tremblant de peur, a chanté les chants de Jivany."
Harutyun Khachatryan

- Scénario : Harutyun Khachatryan
- Image : Vrej Petrosyan, Armen Mirakyan, Ashot Movsesyan, Artyom Melkoumyam
- Montage : Harutyun Khachatryan
- Musique : Jivani, A. Terteryan, G.F Hendel
- Son : Anahit Kesayan, Levon Karapetyan
- Production : Hayfilm Studio
- Source : Armen Films Solidarité

- Rouben Mamoulian, l’âge d’or de Broadway et Hollywood (Patrick Cazals)

Réalisation : Patrick Cazals
France - 2006 - 63 min - Beta SP - couleur

Patrick Cazals peint ici le portrait de l’un des pionniers du théâtre musical de Broadway et de l’âge d’or d’Hollywood, Rouben Mamoulian. Ce cinéaste (1898-1987) donna leurs plus beaux rôles à Greta Garbo, Marlène Dietrich, Gary Cooper...
Enrichi d’images de tournages, d’archives de Rouben Mamoulian, d’entretiens avec le réalisateur et ses biographes, ce film est un document essentiel pour l’histoire du cinéma.

- Scénario : Patrick Cazals
- Image : Jacques Malnou
- Montage : Marie-Agnès Blum
- Production : Les Films du Horla
- Source : Les Films du Horla


Ici et ailleurs :

- Les Vilains petits canards

Russie, France - 2006 - 105 min - 35 mm - couleur

UGLY SWANS

Les vilains petits cygnes

Réalisateur : Konstantin Lopushansky
Scénario : Konstantin Lopushansky, Vyaheslav Rybakov
Distribution : Grigory Hlady
Rimma Sarkisyan, Leonid Mozgovoy

Résumé :
- Viktor Banev, un romancier qui vit aux Etats-Unis depuis longtemps, revient en Russie afin de faire des recherches sur le village de Tashlinsk dans le cadre d’une enquête menée par l’ONU. Comme touché par un étrange phénomène climatique, ce village quasi-abandonné est en effet complètement inondé et en phase de décrépitude avancée. De plus, il est occupé par des mutants à l’intelligence supérieure. Mais pour Banev ce voyage a un enjeu secret, encore plus important que l’enquête onusienne : retrouver sa fille qui a été enrôlée dans une école pour surdoués dirigée par les mutants.

On retrouvera dans UGLY SWANS l’influence du maître Tarkovsky. Il faut dire que l’histoire dont est tiré le film est une adaptation d’un roman des frères Strugatsky, qui ont aussi écrit le fameux Stalker (1979). Sans grandiloquence, Ugly Swans propose ainsi une critique de la société et de sa propension à annihiler tout ce qui est différent. La musique – signée par Andrei Sigle, collaborateur régulier d’Alexander Sokurov – et un style visuel remarquable font de ce film une véritable invitation à la méditation et à la réflexion.

Le réalisateur :
- Né en 1947, le réalisateur et scénariste russe Konstantin Lopushansky est un disciple d’Andrei Tarkovsky. Actif dans le cinéma depuis les années 70, c’est un habitué des festivals. Son œuvre lui a déjà valu une vingtaine de distinctions. On lui doit notamment le film LETTERS OF A DEAD MAN (1986), RUSSIAN SYMPHONY (1994) et THE TURN OF THE CENTURY.



Ce qui, en français, a l'air de sonner, bien traduit en russe peut être très vilain. Alexandre Soumarokov

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0